Une nouvelle comète pourrait devenir visible à l'oeil nu dans les jours qui viennent. Elle mobilise déjà les astronomes amateurs et professionnels.

Cela vous intéressera aussi

Le 9 septembre 2009, Rob McNaught, astronome au Siding Spring Observatory, en Australie, découvrait sa cinquante-et-unième comètecomète, ce qui en fait le plus grand chasseur d'astresastres chevelus de tous les temps. Il y a 3 ans, il s'était déjà rendu célèbre avec la découverte de C/2006 P1, une superbe comète qui avait illuminé les soirées des deux premiers mois de l'année 2007, atteignant la magnitudemagnitude -2 (ce qui la rendait parfaitement visible à l'œilœil nu peu après le coucher du SoleilSoleil) et déployant une grande queue de gazgaz et de poussière observable dans le ciel de l'hémisphère sudhémisphère sud.

C/2009 R1 s'annonce moins spectaculaire, mais elle devrait passer sous la barre de la magnitude 6 et donc devenir théoriquement visible à l'œil nu. Comme elle se déplace assez bas sur l'horizon nord-est avant l'aubeaube, il faudra choisir un site bien dégagé dans cette direction et surtout fuir toute pollution lumineusepollution lumineuse pour espérer découvrir la petite tache diffuse de la comète, dont l'aspect pourrait rappeler celui de Lulin, une comète qui avait approché la TerreTerre en février 2009.

Carte réalisée à partir du site stelvision.com permettant de visualiser la trajectoire de C/2009 R1 pendant le mois de juin sur l'horizon est à l'aube. Crédit stelvision.com
Carte réalisée à partir du site stelvision.com permettant de visualiser la trajectoire de C/2009 R1 pendant le mois de juin sur l'horizon est à l'aube. Crédit stelvision.com

Les astronomes amateurs se mobilisent

L'estimation de la magnitude des comètes est un art difficile : il est en effet très délicat d'évaluer la quantité de gaz et de poussière qui s'échappera du noyau à l'approche du Soleil. Ce sont ces matériaux qui réfléchissent la lumièrelumière de notre étoileétoile et permettent donc de visualiser la comète. Les astronomesastronomes ayant connu quelques déconvenues célèbres dans le passé, ils n'osent plus annoncer des valeurs d'éclat trop optimistes. C'est ainsi que le passage en 1976 de la superbe comète Westcomète West échappa au grand public.

Personne ne sait si C/2009 R1 ne nous réservera pas une belle surprise. En attendant les astronomes amateurs la suivent déjà depuis quelques nuits dans leurs instruments. Les dernières observations visuelles réalisées avec du matériel astronomique (jumelles et télescopestélescopes) font état d'un noyau bien visible avec une zone diffuse autour mais la queue ne se montre pas. Moins lumineuse et très fine, elle se dévoile sur les photographiesphotographies où elle atteint déjà presque 7 degrés de longueur apparente.

N'hésitez pas à vous rendre régulièrement sur notre forum d'astronomie où les astronomes amateurs vont poster leurs compte-rendus d'observations et leurs images.