Cela vous intéressera aussi

Le 30 juin 1908 à 07 h 17 min 11 s (heure locale), une violente explosion retentissait dans la forêt sibérienne, nettement perçue depuis la petite ville de Vanavara située à 60 kilomètres de distance.

Il fut établi par la suite qu'un astéroïdeastéroïde mesurant entre 30 et 40 mètres de diamètre avait pénétré dans l'atmosphèreatmosphère terrestre à quelque 100.000 km/h. L'énergieénergie libérée lors de son explosion à 6-10 kilomètres du sol était équivalente à 10-15 mégatonnes ! Pas moins de 2.200 km2 de forêts furent détruits par l'onde de choc. Des arbresarbres ont été couchés sur plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde sous le point de l'explosion. Le sol sous l'impact garde encore la trace de l'événement. Heureusement, la région était peu peuplée. Le bruit a été perçu à plus de 1.500 km de distance. Le nuagenuage de cendres émis a survolé toute l'Europe, s'étendant jusqu'en Espagne.

Pins couchés découverts plus de 10 ans après l’explosion d’un astéroïde dans la région de Toungouska. © Domaine public

Pins couchés découverts plus de 10 ans après l’explosion d’un astéroïde dans la région de Toungouska. © Domaine public

Une première expédition, plus de 10 ans après l’explosion de la météorite

En raison des troubles politiques à cette période, une première expédition n'est arrivée sur place qu'en 1927, mais les scientifiques n'ont découvert ni cratère ni débris. Par contre, plus d'une décennie après, des pins étaient toujours couchés au sol par milliers, témoignant de la violence de l'événement.

Après la guerre froide, deux nouvelles expéditions ont été organisées en 1958 et 1961, et les chercheurs ont découvert des myriadesmyriades de sphérules de silicatessilicates répandues sur une vaste surface autour du point d'impact.

Une étude américaine en 1993 a conclu que l'explosion avait été produite par la désintégration d'un petit noyau cométaire, composé de gazgaz gelés, qui ont fondu et se sont dispersés en pluie tout autour de l'endroit.

L'explosion de la météorite de Toungouska du 30 juin 1908 reste à ce jour l'événement le plus puissant jamais enregistré. En deuxième position vient la météorite de Tcheliabinsk, qui a explosé dans le ciel de la Russie, le 15 février 2013.