L’épave de ce navire britannique a enfin été retrouvée, 340 ans après son naufrage

Classé sous :Archéologie , histoire , épave
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Visitez en 3D trois sites archéologiques menacés de disparition  La Syrie regorge de sites archéologiques passionnants. Malheureusement, les conditions sociopolitiques du pays pourraient mener à leur destruction. La société française Iconem a développé un moyen de les sauvegarder en les modélisant en 3D. Découvrez dans cette vidéo trois de ces lieux absolument superbes. 

Le 6 mai 1682, le navire de Gloucester s'échoue sur un banc de sable au large des côtes anglaises, dans les tréfonds de l'océan. Il transportait alors Jacques Stuart, duc d'York et futur roi d'Angleterre, qui se rendait à Edimbourg pour aller y chercher sa femme enceinte et la ramener à la cour du roi Charles II à Londres. En moins d'une heure, tout a coulé : le bateau et les centaines de personnes à son bord. Seules quelques chanceux ont survécu, dont Jacques Stuart, qui aurait quitté le navire au dernier moment.

Le naufrage du HMS Gloucester en 1682. © Johan Danckerts, Wikimedia Commons

340 ans plus tard, la découverte de l'épave du Gloucester est annoncée au large de Norfolk, et pourrait bien être « la découverte maritime historique la plus importante depuis la remontée du Mary Rose en 1982 », selon Claire Jowitt, professeure de l'université d'East Anglia« La découverte promet de changer fondamentalement la compréhension de l'histoire sociale, maritime et politique du XVIIe siècle. » Mais l'épave, si elle est annoncée en 2022, a en fait été découverte en 2007, après quatre ans d'exploration acharnée par Julian et Lincoln Barnwell, deux plongeurs professionnels ! Entre 2007 et aujourd'hui, il a fallu ensuite prouver que l'épave retrouvée était bien celle du Gloucester, grâce notamment aux artefacts sauvés, qui comprennent de l'équipement de navigation, divers effets personnels et de nombreuses bouteilles de vin.

Les frères Barnwell en train de mesurer l'un des canons du Gloucester. © Norfolk Historic Shipwrecks