Sciences

La création d'entreprise pour les moins de 26 ans

Question/RéponseClassé sous :Filières courtes , Universités , création d'entreprise
Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les jeunes sont nombreux à prendre le chemin de la création d'entreprise : un créateur sur 5 à moins de 30 ans aujourd'hui en France, dont près de 6 % ont moins de 25 ans. © Fotolia

Vous avez moins de 26 ans et vous souhaitez vous lancer dans la création d'entreprise, devenir votre propre patron. Vous avez une idée que vous voulez mettre en application. Sachez que des dispositifs ont été mis en place pour les jeunes créateurs d'entreprise de moins de 26 ans. Allant des exonérations fiscales à l'accès à des fonds, il apparaît important de bien les connaître pour mettre toutes les chances de son côté à l'heure de se lancer.

Création d'entreprise : dans quels secteurs d’activité ?

La construction (23 %) reste le principal secteur de création d'entreprise pour les jeunes, les services aux entreprises (19 %) suivent, vient ensuite le commerce de détail (15 %). Comme ces chiffres le montrent la création d'entreprise touche des secteurs d'activité classiques. Les moins de 26 ans sont près de 36 % à lancer un nouveau concept ou un produit. La créativité n'est donc qu'une part cachée de la création d'entreprise. Ils sont même 10% à avoir créé leur entreprise directement à la sortie de leurs études.

Mais pour bien se lancer dans la création d'entreprise, quelques points sont indispensables à connaître. Comme la plupart des projets, la création d'entreprise doit être réfléchie. Votre capacité à la défendre est également un point qu'il ne faut pas négliger surtout à l'heure de la présenter à des investisseurs ou banquiers pour obtenir un apport de capital.

Création d'entreprise : les étapes à ne pas négliger

La création d'entreprise n'est pas anodine et ne se fait pas du jour au lendemain, mais nécessite une grande préparation pour mettre toutes les chances de son côté.

Dans un premier temps, c'est l'idée qui fait l'entreprise. Cette idée ou concept doit être mûrement réfléchie dans les moindres détails. Pas le droit à l'erreur, votre idée est le cœur de la création de votre entreprise. Prenez le temps de bien analyser l'ensemble des paramètres de votre produit ou service.

Vient ensuite le temps de la simulation. Pour cela le mieux reste une étude de marché pour connaître réellement le potentiel de votre entreprise et partir sur des bases solides. Cette étude vous permettra de connaître les besoins de vos clients et la faisabilité commerciale de votre projet. Une étude de marché est indispensable pour structurer au mieux votre projet et sera un véritable support pour votre demande de prêt à des institutions bancaires. C'est la preuve d'une réelle réflexion.

Les prévisions financières vous permettent de cerner au mieux l'avenir de votre entreprise et de vous projeter. Ces données seront votre fil rouge une fois votre entreprise lancée.

Le choix du statut

Le statut juridique de votre entreprise est le cadre juridique qui l'encadrera. Vous avez le choix entre créer une société ou une entreprise individuelle.

L'autoentreprise a été lancée en 2009 pour permettre à chaque citoyen de créer son entreprise. À l'heure actuelle on compte près de 500.000 Français qui ont franchi le pas de l'autoentreprenariat. Toutes les informations sont disponibles en ligne sur www.lautoentrepreneur.fr.

Création d'entreprise : les dispositifs d'aide

Il existe de nombreux dispositifs d'aide à la création d'entreprise pour les jeunes de moins de 26 ans. Voici les plus répandus (source APCE) :

Accre : aide aux demandeurs d'emploi créant ou reprenant une entreprise. Cette aide prend la forme d'une exonération de charges sociales (dans la limite de 120 % du Smic) pendant un ou trois ans selon les cas.

Nacre : nouvel accompagnement pour la création et la reprise d'entreprise. Ce dispositif prend la forme d'un suivi par des professionnels en gestion ayant pour objectif de vous donner les meilleures chances de réussite. Il se présente sous deux types d'aide :

  • une aide au montage du projet de création ou de reprise d'entreprise et au développement de l'entreprise par des conseils et de l'accompagnement d'experts ;
  • une aide financière (prêt à taux zéro et sans garantie) qui doit être couplée à un prêt bancaire, son montant pouvant  aller de 1.000 € à 10.000 € pour une durée de 1 à 5 ans. Les crédits solidaires peuvent également être un bon moyen de trouver des fonds. Les organismes de microcrédit pourront vous faciliter le financement de votre projet avec l'attribution d'un prêt même de faible montant si vous rencontrez des difficultés à accéder au crédit bancaire classique. C'est une réelle source de financements très intéressante à ne pas négliger.

Les concours

Les concours sont un très bon moyen de vous aider dans la création de votre entreprise. Il existe de nombreux concours. N'hésitez donc pas à y participer. Outre le coup de pouce financier qu'ils procurent, ils peuvent également vous permettre de vous créer un réseau toujours très important lorsqu'on se lance dans ce type de projet. Certains concours s'adressent à tous les porteurs de projet, d'autres sont réservés aux étudiants et certains seulement aux particuliers.

Les aides régionales

Il existe de nombreux moyens d'obtenir des aides proches de chez vous. Ainsi le réseau Information Jeunesse accueille et informe gratuitement les jeunes sur la création d'entreprises. Ces centres vous permettront d'avoir l'avis de professionnels dans la création d'entreprise.

Vous pouvez également vous rapprocher des Chambres de commerces et d'industrie (CCI) de votre département ou région. Celles-ci vous permettront de vous mettre en contact avec un réseau, vous ouvrir de nouvelles possibilités d'aide en financement notamment. C'est un moyen d'avoir le point de vue de personnes spécialisées dans la création d'entreprise pour vous accompagner et vous conseiller.

Le milieu associatif

Il existe des associations de jeunes entrepreneurs dans de nombreuses régions. Ces associations permettent de se créer un réseau dans votre région et de vous éclairer sur les démarches et les astuces dans la création d'entreprise. Elles sont souvent ouvertes à tous et peuvent constituer un véritable travail en amont dans votre projet.

Les autres aides

Ce n'est pas parce que vous êtes jeune et que vous avez accès à certains dispositifs d'aide à la création d'entreprise que vous ne pouvez pas bénéficier des aides plus classiques. Vous pouvez ainsi prétendre à d'autres dispositifs financiers ainsi qu'à des incitations fiscales, comme tout créateur d'entreprise. Vous avez ainsi la possibilité de faire appel à un proche pour vous aider à vous lancer soit à travers un don ou une participation au capital. Il existe des avantages fiscaux pour les inciter à investir dans la création de d'entreprise. De plus un proche ou un membre de la famille peut être une liberté supplémentaire dans la gestion et la politique de votre entreprise.

À retenir sur la création d’entreprise

Il existe de nombreux dispositifs d'aide à la création d'entreprise pour les jeunes. Néanmoins ces dispositifs ne sont qu'une aide et non une garantie de réussite. C'est à vous de faire la différence et dans ce cas une idée, un concept ou un produit se doivent d'être mûrement réfléchis dans les moindres détails. Une bonne idée, une étude de marché, du sérieux et de l'envie restent les maîtres mots pour un créateur d'entreprise.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi