Sciences

Création d'entreprise : le CNRS franchit le cap de la 100ème

ActualitéClassé sous :recherche

-

A l'occasion de la 100ème création d'entreprise, issue de la loi de 1999 sur l'innovation, le CNRS a convié le 26 juin 2002, les chercheurs devenus entrepreneurs à présenter des projets innovants issus de leurs travaux. Claudie HAIGNERE, ministre déléguée à la Recherche et aux Nouvelles Technologies, a ouvert cette manifestation qui marque le dynamisme du CNRS en matière de valorisation et de transfert de technologie dans tous les champs scientifiques. Des responsables scientifiques, des partenaires industriels et des investisseurs ont témoigné de leur engagement dans la valorisation de la recherche.

Geneviève BERGER, directrice générale du CNRS, a rappelé que l'ouverture du CNRS en direction du monde socio-économique est l'une de ses priorités. La valorisation des travaux de recherche de l'organisme s'est traduite ces dernières années par de nouvelles orientations en matière de propriété intellectuelle et par l'émergence d'entreprises innovantes.

La stratégie du CNRS s'appuie notamment sur l'accroissement du nombre de brevets directement exploitables et du montant des redevances générées par les technologies transférées. Depuis deux ans, le CNRS développe la co-propriété des résultats des recherches menées dans le cadre de partenariats industriels tout en préservant les intérêts de ses chercheurs désignés comme inventeurs (566 brevets déposés entre 1999 et 2001, contre 290 durant les trois années précédentes)

Par ailleurs, le CNRS participe activement au dispositif national d'aide à la création d'entreprises innovantes en leur concédant 30 % des licences signées en 2001 et en prenant des parts du capital de 13 d'entre elles.

Avec 104 entreprises créées depuis 1999, le CNRS est à l'origine de la création de près de 600 emplois ; 76 chercheurs sont directement impliqués dans la création de ces entreprises, 41 licences d'exploitation ont été accordées et 39 contrats de recherche engagés.

Geneviève BERGER souhaite que le CNRS élargisse davantage son spectre d'intervention et lance le Club des Investisseurs et le Club des Entrepreneurs. Ces lieux de rencontres devront faciliter le développement des jeunes pousses et participer au décloisonnement entre le monde économique et celui de la recherche.

La directrice générale souhaite également stimuler cet esprit d'entreprise auprès de ses chercheurs en mettant en place prochainement au CNRS un concours d'idées à la création d'entreprises innovantes, ouvert à toutes les disciplines scientifiques (santé, technologies de l'information et de la communication, multimédia, biotechnologies, biomatériaux, micro-technologies, environnement, etc.).

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi