Sciences

Perle de lumière

ActualitéClassé sous :Univers

En janvier 2002, une petite étoile de la constellation de la Licorne, V838 Monocerotis, située à 20.000 années-lumière de la Terre, s'est subitement transformée en nova. Amplifiant brièvement son éclat de 600.000 fois elle devenait, le temps d'un soupir astronomique, l'objet le plus brillant de notre galaxie.

Depuis lors, l'étoile a perdu son éclat et est retournée dans un sombre anomymat. Mais le Télescope spatial Hubble vient de lui découvrir un nouvel aspect, tout en nous fournissant des images de cet évènement apocalyptique qui demeureront à jamais dans nos mémoires.


cliquer sur l'image pour l'agrandir

Un phénomène unique

Ici, un petit préalable s'impose. L'explosion d'une étoile en nova est un phénomène connu, voire commun. L'exemple typique est celui d'une étoile de type classique, qui attire progressivement l'hydrogène de l'atmosphère d'une autre étoile en orbite, de la catégorie des naines blanches. S'accumulant progressivement, cet hydrogène finit par atteindre une densité et une température telles qu'il finit par déclencher une explosion nucléaire, les forces titanesques ainsi mises en oeuvre provoquant l'éjection quasi-instantanée de l'atmosphère de l'étoile centrale dans l'espace environnant.

Mais V838 Monocerotis n'a pas expulsé les couches externes de son atmosphère. Au contraire, l'astre stellaire a grandi démesurément, jusqu'à atteindre des dimensions peu communes, alors que sa température périphérique baissait et n'atteignait plus guère que celle d'une vulgaire ampoule électrique.

Ce comportement est inédit et n'a jamais été observé jusqu'ici. Il pourrait n'être une étape transitoire dans l'évolution d'une étoile qui correspond à des circonstances ou à une combinaison d'évènements particulièrement rares. Une seule chose est certaine : ce cas précis, conventionnellement baptisé "nova", pourrait en réalité représenter une nouvelle catégorie d'évènements stellaires que les astronomes ne font encore qu'entrevoir.

Des images d'exception

Mais ces circonstances rarissimes nous offrent un spectacle unique. L'image obtenue par Hubble nous montre une étoile centrale, entourée d'une coquille lumineuse en expansion rapide, ressemblant à une nébuleuse. En réalité, il n'en est rien et l'"objet" que nous observons n'est qu'illusion d'optique.

Au moment précis de son explosion, V838 Monocerotis a émis un "flash" lumineux extraordinairement puissant, lequel s'est étendu à tout l'espace et dans toutes les directions à la vitesse de la lumière. Ce que nous observons, c'est en fait la "surface" de cette violente émission lumineuse, ce front d'ondes, éclairant la poussière entourant l'étoile, qui nous est réfléchie au fur et à mesure qu'elle s'étend dans l'espace. En fait, ce que nous voyons, c'est un "rond" dans le cosmos, semblable à un "rond" à la surface d'un étang lorsque nous y avons lancé une pierre.

Le phénomène entier occupe à ce jour une dimension angulaire dans le ciel équivalente à environ deux fois le diamètre de Jupiter, mais s'étend rapidement. Les astronomes estiment que l'anneau d'expansion de V838 Monocerotis restera visible au moins jusqu'en 2010.

L'évolution du phénomène, de mai à décembre 2002

cliquer sur l'image pour l'agrandir

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi