Sciences

La navette Atlantis joue à cache-cache avec la tempête tropicale Ernesto

ActualitéClassé sous :Univers , navette spatiala , Atlantis

La tempête tropicale Ernesto joue au chat et à la souris avec la navette Atlantis, et les six membres d'équipage parés à embarquer pour la mission STS-115 doivent trouver le temps long au centre spatial Kennedy.

En effet, depuis vendredi dernier, l'agence spatiale américaine accumule les déboires. La foudre a d'abord frappé le pas de tir, avant que la tempête tropicale Ernesto n'entre dans la partie et ne contraigne la NASA à rapatrier la navette dans son hangar. Dernier coup du sort : les vents d'Ernesto se sont affaiblis et, pour la première fois dans l'histoire du centre spatial, le véhicule à chenilles chargé d'acheminer Atlantis vers son entrepôt a fait demi-tour pour regagner le pas de tir !

La navette Atlantis, le 29 août 2006 (Courtesy of Bruce Weaver/AFP)

Mardi, les services météorologiques annonçaient l'arrivée de la tempête tropicale Ernesto sur la Floride et des vents dépassant les 127 kilomètres à l'heure, la vitesse limite fixée par la NASA pour qu'une navette puisse demeurer sur son pas de tir. C'est pourquoi les responsables de l'agence spatiale américaine avaient décidé peu avant midi de rapatrier Atlantis et de lui faire couvrir la distance séparant la zone de lancement du hangar. Une manœuvre longue de dix à douze heures, accomplie à la vitesse de 1,6 kilomètre à l'heure par l'engin à chenille Crawler Transporter.

Mais, revirement de situation, une autre évaluation de la tempête Ernesto faite quelques heures plus tard suggérait qu'elle serait moins puissante que prévue, et que rien n'obligeait plus la navette à se mettre à l'abri. Marche arrière toute ! Alors qu'elle se trouvait déjà à mi-parcours, Atlantis a rebroussé chemin pour regagner le pas de tir.

A l'occasion d'une conférence de presse, le porte-parole du centre spatial Kennedy Bruce Buckingham a déclaré que le lancement était envisagé pour le six ou le sept septembre prochain. Si celui-ci devait être à nouveau ajourné, les américains et les russes pourraient bien se bousculer aux portes de la Station Spatiale Internationale, les seconds envisageant d'envoyer une capsule Soyouz dès le 14 septembre.

La mission STS-115 symbolise la reprise de l'assemblage de l'ISS, interrompue en décembre 2002. Par ailleurs, six sorties dans l'espace sont programmées dans le calendrier des six membres d'équipage, qui compte onze jours.

Cela vous intéressera aussi