Sciences

Espace - Expérience Wise, elles ont relevé le défi de l'impesanteur

ActualitéClassé sous :Univers , Espace , wise

Enfin debout ! La 1ère campagne de l'expérience Wise vient de prendre fin et les 12 femmes qui, dans le cadre de l'expérience, étaient alitées depuis 2 mois viennent de se lever. Ces 12 volontaires ont passé 60 jours couchées pour recréer les conditions de l'impesanteur. Cette expérience fournira des données sur les réactions physiologiques du corps féminin pendant les vols spatiaux.

Debout après 2 mois d'alitement

Volontaire se servant d'un ordinateur crédits Esa/M.Specht

Après 60 jours d'alitement, la campagne Wise vient de se terminer pour les 12 participantes. Ces femmes qui avaient accepté de passer 2 mois couchées à - 6° par rapport à l'horizontale, se sont relevées et retrouvent petit à petit les sensations de la terre ferme. De la mi-mars à la mi-mai, les 12 volontaires ont expérimenté des conditions propres à celles de l'impesanteur et ont dû se soumettre aux protocoles scientifiques.

Régime alimentaire, exercices musculaires... les journées étaient rythmées par des séries de tests et d'activités bien précises. Et pas question de se lever, ni pour les repas, ni pour la toilette. Dans l'espace, on ne supprime pas tout d'un coup l'impesanteur ! Elles entament à présent et pour 20 jours la phase de récupération (incluant un suivi psychologique et médical) qui leur permettra de se remettre au plus vite de leur longue station couchée.

Mesure de la capacité musculaire crédits Esa/M.Specht

Dans les jours qui viennent, une nouvelle série de tests doit être menée : ainsi seront recueillies les dernières informations utiles à la préparation des vols spatiaux habités de longue durée. Les participantes retrouveront ensuite leurs habitudes bien à elles !

Contrer les effets de l'impesanteur

Rappelons que l'expérience Wise, organisée par le Medes pour plusieurs agences spatiales dont le CNES, vise à étudier les réactions du corps féminin en impesanteur.

En effet, le nombre de femmes astronautes dans les futurs vols spatiaux habités longue durée devrait augmenter.

La position couchée est la meilleure méthode de simulation des effets ressentis lors d'un séjour en impesanteur, et les changements physiologiques induits sont similaires à ceux rencontrés par les astronautes. Wise devrait aider les scientifiques à comprendre comment la nutrition ou l'activité physique peuvent compenser les effets négatifs de l'impesanteur.

Ces volontaires auront été les 12 premières femmes à participer à une étude d'alitement de cette ampleur. Une expérience unique parfois éprouvante, mais incontestablement enrichissante et qui permet de faire un pas en avant dans la recherche médicale.

Expérience médicale : test en caisson - crédits Esa/A.Hargens

En septembre s'ouvre la 2nde campagne de Wise : 12 nouvelles volontaires prendront la relève et vivront à leur tour l'expérience de l'alitement pendant 2 mois. L'appel à candidature est ouvert.

Si vous vous sentez une âme d'astronaute, pourquoi pas vous ? Tentez l'expérience !

Cela vous intéressera aussi