Sciences

Columbia : une photo prise par l'armée américaine peu avant sa désintégration rendue public hier soir et la recherche active de la boîte noire secrète

ActualitéClassé sous :Univers

-

Les images prises par l'armée de l'Air américaine lors de la rentrée de Columbia dans l'atmosphère samedi dernier sont difficiles à analyser et ne permettent pas encore de tirer des conclusions, a mis en garde vendredi soir la Nasa.

"Nous avons reçu des photos de l'armée de l'Air américaine prises de la base aérienne de Kirtland, au Nouveau-Mexique. Nous les avons examinées cette semaine et elles nous ne révèlent encore pas grand chose", a déclaré le directeur du programme navette de la Nasa, Ron Dittemore, lors d'une conférence de presse au centre spatial Johnson, à Houston (Texas).

Le directeur du programme des navettes Ron Dittemore a affirmé qu'il faudrait d'autres études pour déterminer si l'image montre un problème de la navette, ou si la bande grise n'est que le produit d'une défaillance technique de l'appareil photographique (voir la photo plus bas).

"Il n'est pas claire pour moi qu'il y a là quelque chose", a-t-il dit.
"Il semble qu'il y ait quelque chose d'un peu différent entre l'aile gauche et l'aile droite", a cependant dit M. Dittemore. "Cela mérite une enquête".

Vendredi matin, la revue spécialisée Aviation Week and Space Technology, citant des sources proches de l'enquête, avait affirmé que les images de l'armée de l'Air montraient que le bord d'attaque de l'aile gauche était écorné à la hauteur de la jonction avec le fuselage.

Ces images de la navette entourée de sa boule de feu avaient été prises par le télescope Starfire de l'armée de l'Air.

La Nasa a montré hier soir une de ces photos. Les bords de la navette sont difficilement visibles, en raison du grossissement de l'image. Mais l'on perçoit une sorte d'indentation sur le bord avant de l'aile gauche et une ombre dans le sillage de cette aile.

"Nous avons demandé à des experts de les évaluer pour voir s'il y a quelque chose sur ces photos qui nous aiderait à comprendre ce qui n'allait pas sur l'aile gauche" de Columbia, a ajouté M. Dittemore.

Photo prise par l'US Air Force environ 1 minute avant la désintégration de Columbia. Les bords de la navette sont difficilement visibles, en raison du grossissement de l'image. Mais l'on perçoit une sorte d'indentation sur le bord avant de l'aile gauche et une ombre dans le sillage de cette aile.

La Nasa a annoncé vendredi matin qu'un "grand bout d'aile" avait été retrouvé dans la région de Fort Worth, près de Dallas (Texas), autrement dit en amont du champ de débris principal.

Il s'agit du "bord d'attaque en carbone-carbone renforcé (RCC), comportant des tuiles", a précisé M. Kostelnik, qui a qualifié cette découverte de "significative". Cette pièce fait 65,5 cm sur 68 cm, avec un bout d'aile d'environ 45 cm, et elle est recouverte de tuiles.

"Nous essayons toujours de savoir s'il s'agit de l'aile gauche ou droite", a dit M. Dittemore.

Par ailleurs, les 32 secondes d'enregistrement entre le moment où les ordinateurs du Centre spatial Johnson ont arrêté de lire les données et le moment où tous les capteurs de Columbia se sont tous éteints n'ont rien révélé, a affirmé James Gavura, un responsable de la NASA.

La NASA recherche la boîte noire secrète de Columbia

Les enquêteurs chargés d'établir les causes de la perte de Columbia recherchent particulièrement la boîte noire secrète de la navette ayant enregistré les communications entre le centre spatial et le vaisseau, a déclaré hier soir John Ira Petty, le porte-parole de la NASA.

Il a ajouté que trouver cette pièce était une priorité, les autorités craignant que la technologie ne soit utilisée pour "envoyer de faux signaux" aux autres navettes à l'occasion des prochains vols.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi