Sciences

Désintégration de Columbia, 3ème et 4ème séries de recommandations

ActualitéClassé sous :Univers , columbia , désintégration

Après les deux premières recommandations et en attendant son rapport final, la Commission d'enquête en charge d'expliquer les causes de la désintégration de la navette Columbia (la CAIB) formule ses troisièmes et quatrièmes séries de recommandations.

L'ultime lancement de la navette Columbia (STS-107). crédit NASA

Ces recommandations qui ne remettent pas en cause la conception même de la navette, visent simplement et dans la mesure du possible, à renforcer les procédures de sécurité afin d'éviter une nouvelle désintégration de navette en plein vol. Pour cela, la CAIB souhaite que dorénavant les astronautes en mission effectuent une inspection de la navette dès que celle ci se place en orbite, au début de chaque mission.

La CAIB préconise également qu'avant le retour en vol des navettes pour des missions en direction de la Station spatiale internationale, la NASA mette au point une procédure d'inspection et de réparation d'urgence des dommages les plus importants ayant pu être causés au système de protection thermique de la navette. Cette procédure devrait être facilitée du fait de l'arrimage de la navette à la Station.

La Commission recommande également avant le retour en vol des navettes pour des missions qui n'ont pas l'ISS comme objectif la mise au point de procédures permettant à des astronautes de sortir dans l'espace pour réparer, dans la mesure du possible, les dégâts survenus sur la navette et potentiellement dangereux pour un retour à Terre.

Enfin, la CAIB recommande à la NASA de renforcer le dispositif de prise de vues du Centre spatial Kennedy qui couvre chaque lancement. A l'avenir, la NASA devrait disposer d'au moins trois plans différents de la phase ascensionnelle du Shuttle et en particulier de la séparation de ses propulseurs d'appoint. Enfin, et si cela s'avère être nécessaire, la NASA doit songer à utiliser d'autres plates-formes de prises de vue comme des bateaux ou des avions.

Cette dernière recommandation est née d'un constat simple. Comme chacun le sait, la chute du débris incriminé dans la désintégration de Columbia a bien été filmé. Toutefois, la faible résolution des images n'a pas permis à la NASA d'évaluer correctement les conséquences sur la protection thermique de l'aile de Columbia. La CAIB a tout aussi été entravée dans ses travaux par l'absence d'images haute définition du lancement.

Note : Pour expliquer la chaîne d'événements à l'origine de la désintégration de Columbia, la CAIB semble aujourd'hui convaincue qu'au moment de sa rentrée atmosphérique, du plasma a pu pénétrer dans la structure de la navette, alors fragilisée au niveau du bord d'attaque de son aile gauche par la chute d'un ou plusieurs débris au moment du décollage et provoquer sa désintégration en vol.
Flashespace a toujours défendu l'idée qu'un débris ayant frappé l'aile gauche de Columbia au décollage ait joué un rôle important, voire déterminant, dans la chaîne d'événements à l'origine de la catastrophe.

Cela vous intéressera aussi