Sciences

Columbia : la navette tout simplement trop âgée ?

ActualitéClassé sous :Univers

-

Projeté par la pluie, du zinc provenant de la peinture recouvrant la structure du pas de tir pourrait avoir détérioré les navettes américaines. Cela pourrait être la cause des nombreux trous microscopiques découverts sur les panneaux de carbone protégeant le bord d'attaque des ailes des 4 navettes.

Columbia dans le VAB afin d'être préparée pour la mission STS-107 crédit : NASA

20 à 40 trous par panneau ont été découverts depuis 1992. La NASA les rebouchait régulièrement mais n'a jamais vérifié la présence de poches d'air dues à l'oxydation sous les panneaux. De telles poches d'air auraient pu fragiliser le revêtement des ailes.

L'enregistreur de vol retrouvé montre que la brèche dans l'aile gauche se situe à l'avant du panneau N°9. Le débris observé flottant à côté de Columbia, lors de son deuxième jour en orbite, possède la signature radar d'un panneau en carbone.
Cependant, le panneau N°6, suspecté d'avoir été heurté par de la mousse isolante au décollage, a été retrouvé et ne présente pas de dommage qui lui auraient été infligés si un panneau adjacent s'était séparé.

Le panneau N°5 est toujours manquant. Le coût de la recherche des débris de Columbia principalement au Texas et en Louisiane s'élève à 200 millions de dollars.

L'inspection des réservoirs centraux a révélé la présence de petites lacunes où de l'eau aurait pu se nicher et ainsi favoriser le détachement de parties de mousse isolante en gelant au contact des ergols cryogéniques. Le problème, connu de la NASA, n'avait pas été soulevé lors de la dernière inspection de Columbia.

D'après la commission Gheman, tout un ensemble de facteurs a contribué à l'accident de Columbia, facteurs aggravés par l'âge des navettes. La commission va aussi étudier les budgets, les changements de priorités et l'impact des succès continus du programme Space Shuttle.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi