Sciences

Acquisition des premières images POLDER 2

ActualitéClassé sous :Univers

La NASDA a réalisé avec succès le 14 décembre 2002 le lancement du satellite d'observation de la Terre ADEOS II (Advanced Earth Observing Satellite II) par une fusée japonaise H-IIA. A son bord deux instruments français : le polarimètre imageur POLDER 2 et l'instrument de localisation et de collecte de données Argos-Next développés dans le cadre de la coopération franco-japonaise.

L'instrument Argos-Next, réalisé en commun par la NASDA et le CNES, a été mis en route le 29 janvier 2003 ; les premières images POLDER 2 ont été acquises le
1er février 2003 au-dessus de l'Europe et de l'Afrique dans les 8 bandes spectrales de l'instrument, du domaine visible au proche infrarouge, en lumière naturelle et en lumière polarisée. En première analyse, la qualité des données est conforme aux spécifications techniques attendues.

Une étape importante pour l'instrument POLDER 2 vient d'être franchie

POLDER 2, participation du CNES au programme ADEOS II de recherche sur le climat, qui fédère au travers d'une coopération internationale les contributions de diverses agences spatiales telles que le CNES, la NASDA, la NASA ou la NOAA, est prêt désormais à remplir sa mission. Les données POLDER 2 permettront à cette communauté scientifique internationale d'étudier les interactions entre les nuages, les aérosols et le bilan radiatif, de préciser le rôle du phytoplancton marin et de la biosphère continentale dans le cycle du carbone. Ces résultats permettront en particulier de mesurer les impacts des activités humaines sur les évolutions climatiques dans le contexte de l'accroissement des émissions de gaz à effet de serre.

Premières acquisitions réalisées par l'instrument le 1er février 2003 sur la péninsule ibérique et le nord de l'Afrique en lumière naturelle (à gauche) et en lumière polarisée (à droite). Crédits : CNES

Les opérations conjointes de recette en vol entre le CNES et la NASDA se poursuivent de manière satisfaisante et s'achèveront en avril 2003 avec le passage en phase opérationnelle du système. Le grand champ de vue de l'instrument permettra alors de mesurer quotidiennement sur la totalité du globe la polarisation et les signatures multi-spectrales et directionnelles du rayonnement réfléchi.

Le segment sol POLDER 2, développé et opéré par le CNES, assure la programmation, le traitement et la diffusion des données de l'instrument. Les algorithmes de traitement scientifique ont été réalisés en collaboration entre le CNES, le CEA/LSCE*(Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement) et le LOA*de l'Université de Lille (Laboratoire d'Optique Atmosphérique - Unité mixte de recherche de l'Université des Sciences et technologies de Lille et du CNRS).

Les activités de vérification des performances optiques de l'instrument ont démarré et les données POLDER 2 de premier niveau seront diffusées à partir de septembre 2003 après validation par les équipes du CNES. A partir de ces données, les produits restituant les propriétés des paramètres géophysiques seront élaborés. Dans un premier temps, la validation de ces produits sera réalisée, en coopération avec les laboratoires scientifiques partenaires (CEA/LSCE, LOA), en s'appuyant notamment sur des mesures in-situ, spatiales (comparaisons avec d'autres capteurs) et issues de divers modèles climatiques et météorologiques. A la fin de la période de validation, prévue courant 2004, la distribution des produits géophysiques sera ouverte à l'ensemble de la communauté scientifique mondiale.

ARGOS NEXT, un nouveau service compatible et complémentaire de la mission ARGOS 2

Cette nouvelle mission Argos-Next, compatible et complémentaire de la mission Argos-2 en cours avec trois satellites, propose un nouveau service de liaison descendante : satellite vers plates-formes, qui donne la possibilité aux utilisateurs de transmettre des messages à destination de leurs plates formes mobiles ou fixes dans le monde entier. En fournissant ainsi une messagerie bi-directionnelle, ce service ouvre, du même coup, un nouveau champ de possibilités à des plates-formes plus sophistiquées, capables de recevoir et d'interpréter les messages du satellite : calibration des capteurs de mesure, mise en route et arrêt selon les besoins, acquittement après vérification des messages de collecte de données...

Cette séquences d'image a été réalisée par l'instrument le 1er février 2003 lors de sa première mise en route au dessus de l'Europe de l'Ouest et de l'Afrique du nord. Crédits : CNES

La recette en vol réalisée conjointement par la NASDA et le CNES se poursuit de manière satisfaisante. Pour la voie dite " aller ", c'est-à-dire des plates-formes vers le satellite, les essais ont permis de vérifier que l'instrument Argos-Next n'a pas souffert lors des contraintes du lancement et que sur le satellite ADEOS-II, les performances sont du niveau de celles obtenues par les autres instruments du CNES emportés par les satellites américains de la NOAA.

Pour la voie dite " retour ", c'est-à-dire satellite vers plates-formes (messagerie), les premiers essais ont montré que cette liaison se comportait comme prévu en ce qui concerne les aspects radio-fréquence et que les différents échanges plates-formes-satellite-plates-formes, pilotés par le logiciel de l'instrument, se déroulaient de façon nominale.

La recette en vol s'achèvera en avril 2003 avec le passage en phase opérationnelle du système. A partir de cette date, la société CLS, filiale du CNES, prendra en charge le traitement et la distribution des données Argos-Next pour le compte de la NASDA et du CNES.

Le développement et l'utilisation opérationnelle par un segment sol adapté de cet instrument Argos amélioré, permettent au CNES de valider en vol les études de modernisation du système Argos, de renforcer ce système par un instrument supplémentaire et d'étendre la coopération bilatérale NOAA/CNES à un troisième partenaire, la NASDA.

Ce service préfigure aussi et valide en partie ce que sera la troisième génération du système Argos (Argos-3) prévue pour débuter en 2005 avec un quatrième partenaire : Eumetsat, (organisation européenne pour l'exploitation des satellites météorologiques).

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi