Des astronomes de l’Académie des sciences de Chine envisagent une explication aux sursauts radio rapides répétitifs : les interactions de marée provoquées par une étoile à neutrons sur une planète en orbite elliptique autour d’elle. © Skorzewiak, Adobe Stock
Sciences

Et si les sursauts radio rapides répétitifs étaient dus à des planètes ?

ActualitéClassé sous :sursaut radio rapide , exoplanète , Etoile à Neutrons

Les sursauts radio rapides intriguent. Leur nature exacte reste un mystère. Mais des chercheurs proposent aujourd'hui une nouvelle explication possible pour ceux qui se répètent. Des interactions avec une planète en orbite autour d'une étoile à neutrons.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Deux étoiles à neutrons fusionnent en un trou noir  Dans cette animation (ce n'est pas une observation), la Nasa montre ce que l'on pense être la collision de deux étoiles à neutrons qui formaient un couple, l'une tournant autour de l'autre. Résultant de l'effondrement d'une grosse étoile, ces astres sont extrêmement denses. Quand les deux corps se rapprochent trop, les forces de marée commencent à les déchirer. Les zones rouges montrent les régions de plus faible densité. La fusion donne un corps si dense qu'il devient un trou noir. Ce scénario a été validé en octobre 2017 par l'analyse d'ondes gravitationnelles repérées par Ligo et Virgo en août 2017 issues de la source baptisée GW170817. © Nasa 

En quelques millièmes de seconde, ils émettent autant d'énergie que notre Soleil en une journée entière. Ceux que les astronomes appellent les sursauts radio rapides -- ou FRB pour Fast Radio Bursts. Certains n'apparaissent qu'une seule fois. Tandis que d'autres semblent vouloir se répéter. Et alors que la source des FRB reste mystérieuse, des astronomes de l’Académie chinoise des sciences suggèrent aujourd'hui que la répétition de ces sursauts pourrait être due à une interaction avec une planète.

En comparant les données observées pour deux sources de sursauts radio rapides répétitifs -- l'un avec une fréquence de 160 jours et l'autre avec une fréquence de 16 jours -- avec des simulations informatiques, les chercheurs ont pu faire le rapprochement. Les forces de marées exercées par une étoile à neutrons sur sa planète pourraient expliquer à la fois la fréquence et la luminosité de ces sursauts.

Des morceaux de planète arrachés

Que se passe-t-il alors ? Les astronomes racontent qu'il peut arriver qu'une planète en orbite autour d'une étoile à neutrons s'en approche beaucoup. Dans le cas d'une orbite très elliptique, par exemple, la gravité déforme la planète lorsqu'elle passe au plus près de son étoile. À tel point que des morceaux de planète sont arrachés. De quelques kilomètres de large seulement. À peine un millionième de la masse de la planète.

L'idée des chercheurs, c'est que la rencontre entre le vent stellaire craché par l'étoile à neutrons et ces morceaux de planète peut produire des émissions radio extrêmement intenses. Qui pourraient prendre la forme de FRB se répétant à chaque fois qu'un morceau de planète semble, de notre point de vue, passer devant l'étoile à neutrons. Finalement, à chaque passage de la planète proche de son étoile. Observer un changement dans l'orbite de la planète tourmentée pourrait constituer une preuve de ce scénario.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !