Après l’appel du 18 juin lancé sur la BBC, en 1940, par le général de Gaulle, une émission quotidienne fut créée pour s’adresser directement aux Français.

Inaugurée sous le nom de « Ici, la France » le 14 juillet 1940, l'émissionémission devint « Les Français parlent aux Français » à partir du 6 septembre. Durant la seconde guerre mondiale, son célèbre indicatif au son de percussions, POM-POM-POM-POOOM, pouvait aussi bien être entendu comme le début stylisé de la Ve symphonie de Beethoven que comme le « V » de la victoire en code MorseMorse : trois POM courts et un POM long, soit « - - - -- ».

En plus des nouvelles de la guerre, expurgées de la propagande allemande, cette émission diffusait des messages personnels destinés en fait à des réseaux de résistance. Ainsi, le début d'une chanson de Charles Trenet servit pour avertir les FFI de l'imminence du débarquement en Normandie, le 6 juin 1944.

Nous l'avons chiffrée :

HZD DMCGHSKD HSCGD IZD PLSHSCD IZ H MVKSJCZ OZBTZCK JSC TSZVB I VCZ HMSCVZVB JSCSKSCZ

Plaque commémorative de « Radio Londres », cimetière de Asnelles, Calvados, France. © Wayne77, <em>Wikimedia Commons</em>, CC by-sa 4.0
Plaque commémorative de « Radio Londres », cimetière de Asnelles, Calvados, France. © Wayne77, Wikimedia Commons, CC by-sa 4.0

Question :

Sachant qu'elle commence par « les sanglots », saurez-vous retrouver la première phrase de la chanson ?

Solution :

« Les sanglots longs des violons de l’automne bercent mon cœur d'une langueur monotone. » Le début, « les sanglots », fournit les équivalences de A, E, G, L, N, O, S et T, ce qui donne le premier décryptement (en gras) :

LES SANGLOTS LONGS IES PLOLONS IE L AVTOJNE OEBTENT JON TOEVB I VNE LANGVEVB JONOTONE

La phrase se devine alors très vite même si on ne connaît pas la chanson, on obtient d'abord :

LES SANGLOTS LONGS DES PLOLONS DE L AUTOJNE OEBTENT JON TOEUB D UNE LANGUEUB JONOTONE, puis le résultat.