C’est en analysant une croûte de manganèse avec une précision incroyable que des physiciens l’ont découvert. Une étoile a explosé en supernova à proximité de la Terre… il y a environ 2,5 millions d’années.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] SN1987A : l'explosion en accéléré de la célèbre supernova depuis 30 ans À raison de 4 années par seconde, cette vidéo de la Nasa montre l'explosion de la supernova dénull

Il y a quelques mois, la chute spectaculaire de luminosité de Bételgeuse a fait croire à une explosion imminente. Mais les choses sont ensuite revenues à la normale. C'est donc un peu plus loin dans le passé que des astronomesastronomes ont dû aller chercher les traces d'une explosion de supernovasupernova à proximité de la TerreTerre. Dans les couches d'une croûtecroûte de manganèsemanganèse vieilles d'environ 2,5 millions d'années.

Des physiciens de l’université technique de Munich (TUM, Allemagne) y ont confirmé la présence à la fois de ferfer 60 et de manganèse 53. « Des concentrations accrues de manganèse 53 peuvent être considérées comme la preuve ultime qu'une explosion de supernova a bien eu lieu », déclare Gunther Korschinek, le premier auteur de l'étude, dans un communiqué. Car sur Terre, c'est essentiellement du manganèse 55 que l'on trouve. Le manganèse 53 nous vient de poussières cosmiques.

Cette croûte de manganèse a commencé à croître il y a environ 20 millions d’années, couche par couche. Des chercheurs ont trouvé du fer 60 et des niveaux élevés de manganèse 53 dans des couches âgées d’environ 2,5 millions d’années. La preuve d’une supernova proche de la Terre il y a 2,5 millions d’années. © Dominik Koll, TUM
Cette croûte de manganèse a commencé à croître il y a environ 20 millions d’années, couche par couche. Des chercheurs ont trouvé du fer 60 et des niveaux élevés de manganèse 53 dans des couches âgées d’environ 2,5 millions d’années. La preuve d’une supernova proche de la Terre il y a 2,5 millions d’années. © Dominik Koll, TUM

Quelques atomes comme preuve ultime

« Il s'agit d'ultra-traces. De quelques atomesatomes seulement », précise Gunther Korschinek. Mais grâce à la précision de la spectrométrie de masse, les chercheurs ont calculé que l'étoileétoile qui a explosé avait environ 11 à 25 fois la taille de notre SoleilSoleil.

Et si l'événement s'est produit à proximité de la Terre, il est resté suffisamment éloigné pour ne pas infliger de graves dommages à la vie sur notre planète. Tout juste a-t-il provoqué une augmentation des rayons cosmiquesrayons cosmiques sur quelques milliers d'années. Et peut-être, la formation accrue de nuagesnuages. « Il pourrait y avoir un lien avec l'époque du PléistocènePléistocène, la période glaciaire qui a commencé il y a 2,6 millions d'années », conclut Gunther Korschinek.