SpaceX a montré les dernières secondes de l’atterrissage du premier étage du Falcon 9. Les images, spectaculaires, sont celles d'un crash. Mais on y voit aussi les progrès réalisés par cette entreprise qui parie sur la réutilisation partielle pour détrôner Arianespace.
Cela vous intéressera aussi

Comme à chaque fois que son lanceurlanceur n'est pas utilisé au maximum de ses capacités, SpaceXSpaceX utilise le surplus de performance pour essayer de récupérer son premier étage. Ce fut le cas lors du dernier vol, celui du 10 janvier qui a expédié une capsule Dragon, partie s'amarrer à la Station spatiale internationaleStation spatiale internationale.

Après sa séparationséparation du reste du lanceur, le premier étage a réalisé une manœuvre pour se mettre en position verticale de façon à atterrir sur cette barge. Malheureusement, l'étage qui devait se poser à quelque 6 mètres par seconde est arrivé bien plus vite que prévu et s'est écrasé. De plus, il s'est « présenté par le travers du pont d'atterrissage avec une inclinaison d'environ 45° par rapport à la verticale », explique Elon Musk, président de l'entreprise. Les causes sont connues. En effet, les quatre stabilisateurs aérodynamiques, qui avaient épuisé leur réserve de fluide hydraulique, n'ont pas pu jouer leur rôle de stabilisateurs de l'étage.

Cet échec cache d'indéniables progrès. La plus grande partie de la descente s'est déroulée normalement et le premier étage est revenu là où il était attendu. La prochaine tentative, prévue lors du prochain lancement dans quelques semaines, pourrait être la bonne. Sur TwitterTwitter, Elon Musk a donné rendez-vous à ses fans, mais également à ses concurrents...