Sciences

Sauvons la recherche, un dialogue de sourds ?

ActualitéClassé sous :recherche , Recherche française , pétition

Depuis son lancement le 7 janvier 2004, les pétitions "Sauvons la recherche" ont été signées par près de 37000 personnes (scientifiques et "grand public"). Devant l'importance de cette mobilisation, ainsi que la menace de démission administrative de nombreux directeurs de recherche, une délégation a été reçue par la ministre de la recherche. Vous trouverez ci-dessous des extraits des réponses apportées de part et d'autre.

Pour mémoire, le collectif "Sauvons la recherche" demande trois actions très concrètes :
1. Le versement immédiat des sommes votées, au titre du budget 2002, aux organismes de recherche.
2. L'augmentation dès cette année du nombre de postes de chercheurs pour les jeunes.
3. L'instauration d'assises Nationales de la recherche, regroupant tous les partenaires, afin de définir une politique scientifique à long terme.

Extraits de la réponse de la ministre aux chercheurs.

"(...)Pour le gouvernement, une recherche fondamentale forte est le socle indispensable pour la préparation de l'avenir. La science, l'acquisition de connaissances et l'innovation sont les moteurs qui alimentent notre économie, notre croissance et notre société. La France veut pouvoir compter dans le monde de demain. Face à l'émergence de nouveaux acteurs, elle se doit d'investir encore davantage dans la préparation de son avenir et donc dans la recherche. (...)

La mobilisation du gouvernement au service de cet objectif est totale et mon engagement personnel sans faille. Pour cela, la politique du gouvernement s'appuie sur :

  • la progression de 3,9 % des moyens de la recherche en 2004 malgré un contexte économique et budgétaire très difficile. D'ores et déjà, le Premier ministre m'a indiqué que le budget de la recherche ne subira ni gel ni annulation de crédits en 2004.
  • le maintien de l'emploi dans les laboratoires publics de recherche (...) il (le gouvernement NDRL) a mis en place de nouveaux modes de recrutement sous forme de supports d'accueil contractuels.
  • Le gouvernement a décidé de soutenir les jeunes qui s'engagent dans des formations de recherche par la revalorisation du montant des allocations, qui ont ainsi progressé de 15 % en trois ans, et en assurant le financement de la couverture sociale des doctorants qui en étaient jusqu'à présent exclus.

    (...) Un Comité interministériel de la recherche scientifique et technologique sera réuni prochainement sous la présidence du Premier Ministre pour ouvrir les travaux de préparation de la loi d'orientation. L'élaboration de la loi fera l'objet d'une concertation étroite avec l'ensemble de la communauté scientifique. (...)"

/li>

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi