Sciences

La France ouvre un Institut Pasteur à Shanghai

ActualitéClassé sous :recherche , Institut Pasteur , Chine

Le président français Jacques Chirac a inauguré un Institut Pasteur à Shanghai au cours de sa visite de cinq jours en Chine.

Portrait de Pasteur

Fruit d'une initiative commune de l'Académie des sciences de Chine, de la municipalité de Shanghai et de l'Institut Pasteur de Paris, le nouvel institut mènera des recherches sur les maladies endémiques et émergentes. Il prendra également en compte les aspects des traitements thérapeutiques traditionnels de la Chine, a expliqué M. Chirac.

Sa mission "s'appuiera sur l'expérience de l'Institut Pasteur dans les domaines de la recherche biomédicale, de la santé publique et de l'enseignement, en ce qui concerne les maladies infectieuses, en particulier la virologie, l'immunologie, l'épidémiologie et la vaccinologie", a déclaré l'Institut Pasteur dans un communiqué.

Il axera son travail sur la recherche fondamentale et la recherche appliquée sur les maladies infectieuses, notamment dans le cadre de la lutte contre les infections virales émergentes comme le SRAS et la grippe aviaire, mais aussi sur le VIH/SIDA, l'hépatite, les encéphalites et les fièvres hémorragiques. L'institut pourrait également envisager "la construction de centres de ressources biologiques", a expliqué l'Institut Pasteur.

"Je ne doute pas que ce partenariat entre deux institutions de renommée mondiale sera en tous points exemplaire, qu'elles sauront conjuguer leurs multiples talents pour enrayer et éradiquer ces pathologies", a déclaré le président français lors de la cérémonie d'inauguration.

Le nouvel Institut Pasteur de Shanghai accueillera près de 160 chercheurs au cours des trois prochaines années et comptera au bout du compte 400 personnes.

Le virologue français Vincent Deubel sera le directeur de l'Institut. Ce sera la première fois qu'un institut scientifique chinois est dirigé par un étranger. Il sera assisté par un codirecteur chinois, le professeur Zang Jingwu, immunologiste et spécialiste de la sclérose en plaque.

L'institut sera financé par les autorités chinoises et la municipalité de Shanghai et par les fonds provenant d'entreprises privées françaises comme LVMH et Areva.

Cela vous intéressera aussi