Sur une image prise par le satellite Spot 5, la ville chinoise de Shanghai s’élève sur l’estuaire du Yangtsé, où le légendaire Fleuve bleu se déverse dans la mer de Chine orientale.
Cela vous intéressera aussi

Au cours des dernières décennies, Shanghai a littéralement explosé en une vaste mégalopole abritant 20 millions d'habitants et d'une importance mondiale pour le commerce international, la culture et les finances.

Avec l'un des ports les plus actifs de la Planète, la ville est également l'un des sites industriels les plus importants du pays. Au nord se trouvent l'île de Chongming et, plus petite et en dessous, l'île de Changxing. Ce sont d'importantes zones agricoles, ce qui est mis en évidence par le patchwork de champs visibles sur l'image proposée par l'Esa.

La zone sombre qui borde l'île de Changxing est le réservoir de Qingcaosha. Au moment où cette image a été prise en 2009, le réservoir était encore en cours de réalisation. Aujourd'hui, avec une capacité de plus de 400 millions de mètres cubes, il fournit en eau les robinets de plusieurs millions de foyersfoyers.

Les autorités ont récemment relâché plusieurs dizaines de milliers de « crabes poilus » (Eriocheir sinensis) dans le fleuve autour du réservoir afin de rétablir l'écosystèmeécosystème et d'améliorer la qualité de l'eau. Le but est que les crabes se nourrissent du plancton et que leur progéniture serve à son tour de nourriture pour les poissonspoissons qui se trouvent plus haut dans la chaîne alimentairechaîne alimentaire.