Sciences

Bientôt un collège franco-chinois de l'aéronautique et de l'espace

ActualitéClassé sous :recherche , aéronautique , Espace

Le "collège franco-chinois de l'aéronautique et de l'espace" devrait ouvrir à la rentrée 2006 a déclaré Gérard ROZENKNOP, directeur de l'Ecole nationale d'aviation civile (ENAC) lors d'une visite d'une délégation de représentants du GEA (Groupe des écoles d'aéronautiques) à Tianjin en mars 2006.

Note : les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Ce projet associe les quatre écoles du GEA, l'ENAC, l'ENSICA (Ecole nationale supérieure d'ingénieurs de construction aéronautique), Supaéro et l'ENSMA (Ecole nationale supérieure de mécanique et d'aérotechnique) à trois universités chinoises : l'Université d'aéronautique et d'astronautique de Pékin, l'Université du Nord-Ouest à Xi'an et l'Université d'aviation civile chinoise (CAUC) à Tianjin. Ce projet reçoit également le soutien des Autorités de l'aviation civile (CAAC), du Ministère chinois de l'éducation et de la société AIRBUS.

La première promotion en cycle préparatoire pourrait compter une centaine d'étudiants. Le cursus doit se dérouler en six ans : deux ans de classe préparatoire et quatre ans de cycle ingénieur.

Ces collaborations ont débuté en 2002 par la formation par les écoles françaises d'une vingtaine d'enseignants chinois. Depuis, une centaine d'étudiants chinois ont suivi l'un des trois mastères spécialisés ouverts en Chine par l'ENAC en partenariat avec l'ENSICA et Supaéro.

Cela vous intéressera aussi