Sciences

Le Tevatron voit les mêmes traces du boson de Higgs que le LHC

ActualitéClassé sous :physique , boson de higgs , Tevatron

-

Le boson de Higgs n'a pas encore été découvert mais les membres des collaborations CDF et DZero, analysant les données enregistrées par les deux détecteurs du Tevatron avant son arrêt définitif, viennent d'annoncer qu'ils voient des signes de l'existence du boson de Higgs standard, similaires à ceux des détecteurs Atlas et CMSdu LHC.

Une vue aérienne du Fermilab et du Tevatron. © Fermilab

On attendait la communication aujourd'hui, dans le cadre des célèbres Rencontres de Moriond, des derniers résultats provenant de l'analyse des données collectées pendant des années de chasse au boson de Higgs avec le Tevatron.

Les informations contenues dans les analyses des 500.000 milliards de collisions entre protons et antiprotons commencent à livrer leur secret sur l'existence de la particule mythique introduite en physique par Peter Higgs, François Englert, Robert Brout et quelques autres au milieu des années 1960 pour expliquer la masse de certaines des particules du modèle standard.

Les physiciens des collaborations CDF et DZero viennent de révéler qu'eux aussi commençaient à voir des signes du boson de Higgs. En termes techniques, le signal au-dessus du bruit de fond des collisions n'est que de 2,2 sigma. C'est-à-dire qu'il pourrait s'agir de simples fluctuations statistiques mimant la présence du Higgs, de la même façon qu'un nuage peut prendre temporairement et par hasard une forme distincte, comme le visage de Peter Higgs.

Peter Higgs devant un tableau où sont écrites les équations décrivant son célèbre boson. © Peter Tuffy-The University of Edinburgh

Stephen Hawking perdra-t-il son pari avec le boson de Higgs ?

Ce qui plaide contre une telle interprétation, mais qui reste probable, c'est que les deux détecteurs voient des signes du boson de Higgs dans une bande de masse comprise entre 115 to 135 GeV et donc parfaitement compatible avec la masse favorisée par les observations des détecteurs Atlas et CMS équipant le LHC, à savoir 125 GeV. On a donc 4 détecteurs indépendants qui semblent voir des signaux concordants en faveur de l'existence du boson de Higgs standard.

Rappelons que l'on commence à prendre au sérieux une observation en physique des particules quand l'écart entre le signal observé et le bruit de fond dépasse les 3 sigma. On ne peut cependant parler de découverte qu'à partir de 5 sigma. Certains sautent tout de même un peu le pas en faisant remarquer que, si l'on fait une combinaison grossière des observations des 4 détecteurs, on obtient une valeur supérieure à ces 5 sigma. Mais en l'état, il ne serait pas raisonnable de le penser. Stephen Hawking peut donc affirmer qu'il n'a pas encore perdu son pari.

Il devient de plus en plus probable que l'on annoncera la découverte du boson de Higgs standard avant la fin de l'année 2012. Ceux qui veulent en savoir plus sur l'annonce du Tevatron pourront en attendant consulter le blog de Tommaso Dorigo.

Cela vous intéressera aussi