Sciences

Le redémarrage du LHC repoussé à mi-novembre 2009

ActualitéClassé sous :physique , lhc , aimant supraconducteur

Il y a un mois encore, le directeur général du Cern annonçait une reprise probable de la circulation des faisceaux de protons dans le plus grand collisionneur du monde pour une date comprise entre début septembre et fin octobre 2009. Las, après la découverte de fuites, les dernières évaluations repoussent l'échéance à la mi-novembre.

Derniers travaux sur un aimant supraconducteur dans le secteur 6-5 du LHC. Crédit : Cern

Le LHC, la machine la plus complexe de toute l'histoire de l'humanité depuis le projet Apollo, avait pourtant fait un excellent départ le mercredi 10 septembre 2008, et tout le monde s'attendait à des premières collisions pour le mois suivant au plus tard. L'accident du 19 septembre, une connexion défectueuse entre deux des dipôles supraconducteurs du secteur 3-4, avait pourtant refroidi l'enthousiasme des chercheurs. Des analyses ultérieures devaient montrer qu'une réparation des dégâts, bien qu'assez rapide, n'était pas suffisante. Il fallait probablement s'assurer qu'un accident du même genre ne puisse plus se reproduire.

Certains envisageaient de vérifier complètement, une nouvelle fois, tous les éléments du LHC et d'ajouter des dispositifs supplémentaires pour parer à toute nouvelle panne similaire. Malheureusement, de telles grandes manœuvres impliquaient un retard d'au moins un an sur le programme initialement prévu.

Si ce retard n'était pas en soi désastreux pour la science, il ouvrait cependant des perspectives nouvelles pour le concurrent du LHC, à savoir le Tevatron américain. Les chercheurs du Fermilab devenaient maintenant des outsiders très sérieux dans la course au boson de Higgs, même si le dernier mot reviendra très probablement au LHC.

Un compromis avait été trouvé et le redémarrage du LHC était finalement prévu pour l'automne 2009, avec octobre comme horizon le plus lointain. Il n'y a pas longtemps, la descente du dernier aimant pour les réparations du secteur 3-4 avait de quoi rendre optimiste.

Le Cern vient pourtant d'annoncer que si le programme de redémarrage du LHC continuait à bien se poursuivre, à part quelques incidents mineurs, la découverte de fuites de vide dans les secteurs 8-1 et 2-3, lors de leur préparation pour les essais électriques à environ 80 kelvins sur des stabilisateurs en cuivre, n'est pas sans conséquence sur le calendrier. En effet, la réparation nécessite de réchauffer partiellement les deux secteurs et le refroidissement ultérieur prendra du temps.

Le calendrier actuel prévoit la circulation des premiers faisceaux de 5 TeV chacun pour la mi-novembre, si tout se passe bien. La date des premières collisions ouvrant sur des résultats exploitables est repoussée au-delà... Faudra-t-il attendre 2010 pour créer - peut-être - des bosons de Higgs et des particules de matière noire ?

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi