L’année 2010 s’était terminée au LHC par des collisions d’ions lourds. Après une courte pause, des faisceaux de particules recommencent à circuler dans le LHC depuis quelques semaines. C’est le retour des faisceaux de protons...
Cela vous intéressera aussi

Le LHCLHC va repartir à la traque au boson de Higgsboson de Higgs, aux particules supersymétriques et aux minitrous noirs. Il cherchera aussi à mieux comprendre pourquoi la matièrematière domine notre UniversUnivers et d'où vient la quasi-absence d'antimatièreantimatière grâce à l'expérience LHCb. Alors que les collisions étaient censées s'interrompre à la fin de l'année 2011 pour permettre de monter en énergieénergie et en luminositéluminosité, les physiciensphysiciens ont décidé de rester à 7 TeV pour les chocs entre protonsprotons mais de continuer à enregistrer des événements pendant l'année 2012.

Certains avaient suggéré de monter jusqu'à 8 TeV mais cela aurait conduit à une probabilité de 0,5 % de subir de nouveau l'incident ayant imposé l'arrêt momentané des opérations en 2008. Un risque inacceptable. 


Un film sur le travail au Cern. © CernTV

Augmenter la luminosité

Le 19 février 2011, des faisceaux de protons ont fait leur retour dans le LHC. L'objectif de l'année 2011 est toujours d'accumuler de la statistique pour tenter de découvrir et le boson de Higgs et des particules trahissant une physiquephysique au-delà du modèle standardmodèle standard. Pour cela, les ingénieurs du CernCern vont chercher à comprimer encore plus les paquetspaquets de protons constituant les faisceaux pour augmenter leur luminosité et donc le nombre de collisions productrices de particules à la seconde.

La recherche de nouvelles clés pour comprendre l'évolution de l'Univers du Big Bang au Vivant va donc se poursuivre. N'oubliez pas qu'il est possible de suivre l'activité du LHC en direct.