Sciences

Défense de la Physique Théorique...

ActualitéClassé sous :physique

-

Le 22 juillet dernier, Claudie Haigneré, ministre de la Recherche et des Nouvelles Technologies et marraine de Futura-Sciences, a prononcé le discours d'ouverture de la Conférence Internationale de Physique Théorique 2002 qui se tenait au siège de l'UNESCO à Paris. A cette occasion, elle a exposé sa vision de la physique théorique, et plus généralement, de la recherche en sciences expérimentales. Voici des extraits d'un discours prometteur pour l'action de notre ministre en faveur de la physique et de la recherche :

Une des aventures intellectuelles les plus prodigieuses

"La physique théorique représente une des aventures intellectuelles les plus prodigieuses du XX° siècle. Les grandes étapes de ce pan fascinant de l'histoire des sciences sont bien connues : à la découverte des relativités restreinte et générale au début du XX° siècle succède la fondation de la mécanique quantique dans l'immédiat après-guerre puis, en 1956, l'explication de la supraconductivité en matière condensée."

"L'Ecole française de physique théorique, quant à elle, a largement contribué au progrès de cette discipline, comme en témoigne, au cours des dernières décennies, l'attribution de prix Nobel, à Louis Néel en 1970 pour sa théorie de l'antiferromagnétisme, à Pierre-Gilles de Gennes en 1991 pour sa théorie de la matière molle et à Claude Cohen-Tannoudji en 1997 pour ses études sur le refroidissement laser."

"On ne peut qu'espérer que le XXI° siècle qui s'ouvre devant nous voit se poursuivre l'exploration de champs encore nouveaux."

De beaux défis restent encore à relever

"De beaux défis restent encore à relever pour les années à venir, que ce soient l'unification des interactions élémentaires et de la gravité, l'élaboration d'une théorie cosmologique permettant d'expliquer l'ensemble des observations astronomiques - en particulier le rôle des trous noirs - ou encore l'analyse des propriétés d'enchevêtrement des fonctions d'onde ainsi que de leur propriété de cohérence. Songeons enfin aux interactions électroniques de la matière condensée, à l'origine de la supraconductivité de haute température et du magnétisme."

"Plus important encore, il demeure, attractive, fascinante, une frange d'ignorance à la lisière de territoires déjà explorés."

"Au-delà de ces découvertes majeures, la physique théorique a forgé des outils de recherche d'une efficacité tout à fait remarquable : elle a œuvré, en particulier, pour une modélisation aussi simple que possible des phénomènes observés et pour une conceptualisation sous forme de lois élémentaires de divers mécanismes."

"C'est précisément ce type de démarche qui pourrait être étendue à des champs disciplinaires nouveaux, plus éloignés de la physique au sens strict, que l'on désigne couramment par l'expression "systèmes complexes" et particulièrement au plus complexe d'entre eux, le vivant. La cellule vivante offre un autre champ de recherche encore neuf. L'explication des mécanismes fondamentaux de la vie suppose, entre autres, une modélisation élaborée et astucieuse des mécanismes de rétroaction dans les assemblages moléculaires."

"Des avancées considérables peuvent être attendues de l'application des méthodes de la physique théorique aux champs nouveaux que sont le calcul et l'information quantique ainsi que les nano-objets en interaction."

"Les nanotechnologies en plein essor, pour ne prendre que cet exemple, vont certainement mobiliser dans un futur proche un grand nombre de contributions théoriques."

"Il en va de même de l'application des méthodes de la physique statistique aux objets fragiles de la matière molle, comme les mousses, les émulsions ou les tas de sable."

C'est pourquoi il est indispensable de "demeurer à l'écoute des besoins de collaboration qui peuvent s'exprimer et d'entreprendre avec enthousiasme cette démarche interdisciplinaire."

Un soutien nécessaire à la recherche fondamentale

"Comme d'autres champs de la science, la physique théorique illustre de façon exemplaire la nécessité, dans le cadre d'une politique ambitieuse de recherche, d'apporter un soutien résolu à la recherche fondamentale."

"Au-delà de son champ d'investigation propre, elle est appelée à féconder les autres secteurs de la recherche ainsi qu'à proposer des développements aux applications économiques et sociales.
La physique théorique, par la notoriété que font rejaillir sur elle ses représentants les plus éminents, et surtout en vertu de sa nature même, intrigue et fascine tout à la fois. Son rayonnement s'étend bien au-delà de la seule communauté des chercheurs."

"C'est pourquoi la diffusion auprès des jeunes, filles et garçons, de cette image attirante de la physique pourrait constituer un puissant attracteur en direction des carrières scientifiques. C'est un point qui me tient particulièrement à cœur."

En parallèle et conformément à ce discours, Claudie Haigneré défend également les intérêts de la recherche au niveau budgétaire. En effet, alors que l'actuel projet de budget 2003 prévoit une diminution de 7,6 % du budget de la recherche, Claudie Haigneré défend son budget. La décision revient toutefois maintenant au Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, qui devrait trancher dans ce débat entre Claudie Haigneré et le ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, Francis Mer, d'ici à la fin de la semaine prochaine. Affaire à suivre...

Par Aurélien FRAISSE

Cela vous intéressera aussi