Contrairement à ce que pensaient les chercheurs, le phénomène de reconnexion magnétique ne serait pas à l’origine des asymétries observées entre aurores boréales et aurores australes. © WikiImages, Pixabay, CC0 Creative Commons

Sciences

Pourquoi les aurores boréales sont différentes des aurores australes ?

ActualitéClassé sous :physique , aurore boréale , aurore australe

Face au spectacle des aurores polaires, certains demeurent simplement admiratifs. D'autres, comme ces chercheurs norvégiens, tentent d'en percer les mystères. Ils nous proposent aujourd'hui une explication aux asymétries observées entre aurores boréales et aurores australes.

Les aurores polaires résultent d'interactions entre des particules chargées et la magnétosphère de la Terre. Or, pôle Nord et pôle Sud sont reliés par les lignes du champ magnétique de notre planète. Ainsi, il apparaîtrait logique qu'aurores boréales et aurores australes se présentent sous la forme d'images inversées les unes des autres.

Mais la nature regorge de surprises. En 2009, des chercheurs ont découvert des asymétries -- tant de forme que de lieu -- dans le phénomène. Aujourd'hui, une équipe de l'université de Bergen (Norvège) en propose une explication. Ces asymétries sont probablement dues à une compression de la queue du champ magnétique terrestre provoquée par le vent solaire et le champ magnétique du Soleil.

Quand le champ magnétique du Soleil rencontre celui de la Terre, ils s’entremêlent. Poussés vers l’arrière par le vent solaire, ils forment une queue magnétique symétrique. Mais, lorsque le vent solaire présente une orientation est-ouest, le processus peut devenir asymétrique. © American Geophysical Union, YouTube

Le résultat d’une différence de pression

En étudiant les images d'aurores boréales et australes asymétriques, les chercheurs ont, en effet, découvert que, lorsque le vent solaire souffle dans une direction est-ouest, il interagit de manière différente avec le champ magnétique au nord et au sud de notre planète. Il crée une pression inégale, inclinant ce champ vers le côté nuit de la Terre. D'où l'apparition d'aurores de formes différentes et dans des endroits différents entre pôle Nord et pôle Sud.

Un résultat qui apporte également aux chercheurs de nouvelles informations quant aux interactions qui existent entre la Terre et le Soleil. Ces informations pourraient s'avérer précieuses dans le cadre de la prédiction des orages magnétiques. Des phénomènes qui perturbent régulièrement nos réseaux électriques ou nos satellites.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Aurores boréales et australes : comment se forment-elles ?  Grâce à Adrien Mauduit, laissez-vous entraîner dans la contemplation de ces superbes aurores polaires qui se montrent aux hautes latitudes, dessinant d'immenses volutes mouvantes, au gré du vent solaire.