Image satellitaire de la base de lancement de Jiuquan. Cette image a été acquise par un satellite Sentinel 2 de l'Agence spatiale européenne. © ESA, Copernicus
Sciences

Explosion d'une partie des installations de la base spatiale chinoise de Jiuquan

ActualitéClassé sous :Observation de la Terre , PLANET , pléiades

-

Comme le montrent plusieurs images satellitaires, une explosion a sérieusement endommagé, voire détruit, une bonne partie d'une installation de la base spatiale chinoise de Jiuquan, située en Chine, en Mongolie-Intérieure dans le désert de Gobi. Il s'agissait vraisemblablement d'un banc de test pour moteur spatial.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Combien de satellites tournent autour de la Terre ?  2.787 satellites sont opérationnels au 31 décembre 2020 selon l'association UCS (Union of Concerned Scientists), dont plus de la moitié lancés par les États-Unis. Les trois quarts des satellites en opération tournent en orbite basse (entre 500 et 2.000 km d'altitude), et sont utilisés pour les systèmes de télécommunication, d'imagerie terrestre ou la météorologie. 

Construit en 1958, le port spatial de Jiuquan est le plus ancien des quatre sites de lancement chinois. Taiyuan, construit en 1968, Xichang, en 1994, et Wenchang, mis en service en 2016 sont les trois autres bases spatiales de la Chine. C'est depuis Jiuquan que décollent les missions habitées Shenzhou.

Image satellitaire basse résolution de la base spatiale de Jiuquan. Cette image a été acquise par un satellite Dove de Planet le 16 octobre 2021. © 2021 Planet Labs PBC

En octobre 2021, une puissante explosion s'est produite à l'intérieur de la base de Jiuquan. Nous n'en aurions pas eu connaissance si des satellites d’observation de la Terre n'avaient pas pris des clichés avant-après du site. En effet, rien n'indique que l'explosion ait été rapportée par les médias chinois. L'explosion s'est produite à environ 16 kilomètres au sud-ouest des deux principaux complexes de lancement de Jiuquan. À cette distance, ils sont évidemment suffisamment éloignés pour ne pas avoir été touchés par le souffle de l'explosion ou la chute de débris. La mission chinoise Shenzhou-13 avec équipage, qui a décollé de Jiuquan à 16 h 23 TU le 15 octobre, laisse penser que l'explosion a eu peu ou pas d'impact sur l'activité sur le reste du port spatial.

Ces deux images ont été acquises par un satellite Pléaides d'Airbus. Elles montrent clairement un « avant-après » l'explosion qui a tout de même été assez violente. L'image de gauche a été acquise le 10 octobre 2021, et celle de droite le 18 novembre. © Cnes 2021, distribution Airbus DS

Des dommages sévères

Il est donc difficile de savoir à quoi servait l'installation très endommagée par l'explosion. Compte tenu de l'activité connue et des missions effectuées depuis Jiuquan, il est probable que l'installation soufflée était liée aux essais et à l'assemblage d'étages et boosters à propergol solide. Comme le montrent les images acquises par les satellites Pléiades d'Airbus, les dommages sont sévères. Le banc de test a littéralement volé en éclats !

Des images provenant des satellites Super Dove de Planet, qui assure une couverture quotidienne de chaque point du globe, indiquent que l'explosion s'est produite entre 03 h 16 TU le 15 octobre et 04 h 07 TU le 16 octobre.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !