Des dizaines de minuscules sphères de verre ont été découvertes par des chercheurs dans des fossiles de palourdes extraits d’une carrière en Floride. Selon eux, il s’agirait d’autant d’indices qu’une météorite est tombée là il y a 2 ou 3 millions d’années.


au sommaire


    Cela vous intéressera aussi

    [EN VIDÉO] Au ralenti, l'eau percute du sable comme une météorite Munis d'une caméra à haute vitesse, des chimistes ont filmé la chute de gouttes d’eau...

    Des coquillescoquilles d'organismes unicellulaires appelés foraminifèresforaminifères benthiquesbenthiques. C'est ce que des scientifiques américains cherchaient, à l'aide de fins tamis, dans des fossilesfossiles de palourdes d'une carrière du comté de Sarasota (États-Unis). Ils y ont trouvé des dizaines de minuscules boules vitreuses translucidestranslucides. Des perles de verre plus petites que des grains de sel.

    « Elles étaient reconnaissables par leur forme sphérique parfaite sans lien avec les espècesespèces de pommes de terrepommes de terre miniatures que sont les grains de sable », se souvient Mike Meyer à l'origine de cette découverte qui date de 2006. Alors étudiant, il a questionné de nombreux chercheurs pour en déterminer la nature. En vain. Et les 83 perles ont fini dans une petite boîte qu'il a précieusement gardée pendant plus de dix ans.

    Une analyse de leur composition et de leurs caractéristiques physiquesphysiques permet aujourd'hui à Mike Meyer d'avancer que ces perles sont en réalité des microtectites. Des petits morceaux de roches transformés en verre sous l'action d'un métamorphismemétamorphisme induit par un choc. En d'autres mots, les produits naturels d'un ou plusieurs impacts de météorites.

    Les perles de verre trouvées par Mike Meyer semblent riches en métaux exotiques. Un autre indice de leur origine extraterrestre. © Mike Meyer, Université de Harrisburg
    Les perles de verre trouvées par Mike Meyer semblent riches en métaux exotiques. Un autre indice de leur origine extraterrestre. © Mike Meyer, Université de Harrisburg

    Une ou plusieurs météorites ?

    Car les microtectites se forment lorsque l'impact explosif d'un objet extraterrestre envoie des débris en fusionfusion dans l'atmosphèreatmosphère. Là, ceux-ci se refroidissent et se recristallisent avant de retomber sur Terre. Celles retrouvées par Mike Meyer dans cette carrière du comté de Sarasota sont étonnamment riches en sodiumsodium. Le chercheur en conclut qu'elles constituent autant d'indices qu'une météoritemétéorite jusqu'alors inconnue a frappé le plateau riche en sels minéraux qui sous-tend la Floride.

    Un seul lit ou plusieurs impacts

    Mais le fait que les microtectites ont été trouvées dans des fossiles provenant de quatre profondeurs différentes - correspondant bien sûr à quatre périodes distinctes - alourdit un peu le mystère. « Elles pourraient provenir d'un seul lit qui aurait été lavé au cours des millénaires ou pourraient être la preuve de nombreux impacts sur la plateforme de la Floride dont nous ne sommes tout simplement pas au courant », explique Mike Meyer.

    Une datation précise doit venir compléter l'étude, mais les chercheurs estiment d'ores et déjà que leurs microtectites sont âgées de 2 à 3 millions d’années.