La plupart du temps, Curiosity, le rover de la Nasa (États-Unis) en mission sur Mars, a le nez dans la poussière et les roches du sol de la Planète rouge. Un véritable robot géologue. Parfois, il tourne son regard vers le ciel. Cette fois, pour nous offrir une vue inédite sur la Terre et sur Vénus.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Curiosity regarde Phobos passer devant Déimos Un an après son arrivée sur Mars, Curiosity a photographié une occultation de la petite lune Déimos (à 20.000 km de la surface de Mars) par sa grande sœur Phobos, plus massive et plus proche (6.000 km d’altitude) et tournant en sens inverse. © Nasa, JPL-Caltech, Malin Space Science Systems, Texas A&M University

Il était parti pour une mission de deux ans et voilà maintenant presque huit ans qu'il sillonne le sol martien. Le rover Curiosity, lancé par la NasaNasa (États-Unis) en 2011 et arrivé sur Mars en août 2012, continue de faire des découvertes étonnantes. À l'occasion, il s'accorde tout de même une pause bien méritée. Juste pour regarder les étoilesétoiles.

Et ce vendredi 5 juin 2020 - 2.784e jour martien de sa mission -, environ 75 minutes avant le coucher du soleilsoleil, Curiosity a justement tourné sa caméra Mastcam vers un ciel martien poussiéreux. Les astronomesastronomes de la Nasa ont ensuite combiné deux photos prises chacune respectivement de notre TerreTerre et de Vénus. Résultat : une image qui nous rappelle à quel point le roverrover est loin de nous...

Sur cette image, la Terre et Vénus sont à peine visibles. La faute aux poussières qui, à cette période de l’année martienne, rendent invisibles même les étoiles modérément brillantes. © JPL-Caltech, Nasa
Sur cette image, la Terre et Vénus sont à peine visibles. La faute aux poussières qui, à cette période de l’année martienne, rendent invisibles même les étoiles modérément brillantes. © JPL-Caltech, Nasa

Des images du Système solaire depuis le sol d’une autre planète

L'opération avait malgré tout une visée scientifique : mesurer la luminositéluminosité du crépusculecrépuscule à une période de l'année où les poussières présentes dans l'atmosphère de Mars réfléchissent particulièrement la lumièrelumière du Soleil. « Un peu comme ce que l'on observe sur Terre, après de grandes éruptions volcaniqueséruptions volcaniques », précise Mark Lemmon, astronome au Space Institute de Boulder (États-Unis), dans un communiqué de la Nasa.

La Terre et la Lune dans le ciel de Mars, fin janvier 2014. © JPL-Caltech, MSSS, TAMU, Nasa
La Terre et la Lune dans le ciel de Mars, fin janvier 2014. © JPL-Caltech, MSSS, TAMU, Nasa

En 2014, Curiosity avait photographié une Terre et une LuneLune beaucoup plus visibles dans un ciel bien plus sombre. Et depuis 2012, le rover de la Nasa a déjà immortalisé des couchers de soleil martiens bleus, des astéroïdesastéroïdes, MercureMercure et deux lunes de Mars, PhobosPhobos et DeimosDeimos, alors qu'elles transitaient devant le Soleil.