Sciences

Tourisme spatial : Le Nouveau-Mexique a déjà la tête dans les étoiles

ActualitéClassé sous :Astronomie , Nouveau-Mexique , spaceport

En décembre dernier, l'entrepreneur britannique de Virgin Galactic, Richard Branson, annonçait avoir passé un accord historique avec le Nouveau-Mexique pour la construction du premier « spaceport » au monde. Aujourd'hui, l'avant-projet a commencé, et le Nouveau-Mexique a déjà la tête dans les étoiles...

La première fusée d'UP Aerospace est sur son pas de tir temporaire, au Nouveau-Mexique (Crédits : Up Aerospace/KRQE)

L'avant projet a débuté

Les entreprises DMJM et AECOM ont été désignées pour mener à bien l'avant-projet et déterminer quelles infrastructures seront nécessaires au bon fonctionnement du spaceport : hangars, pas de tir, dépôts de carburant, tour de contrôle, piste de décollage : rien n'est laissé au hasard. Cette première phase devrait s'achever début 2007, et la construction proprement dite commencer peu après. En tous cas, le temps presse, puisque les premiers vols suborbitaux sont prévus pour 2010, et que plus de 40.000 clients ont déjà réservé leurs billets !

Mais Rick Homans, secrétaire du Département développement économique du Nouveau-Mexique, souhaite prendre son temps : « Ce n'est pas comme entreprendre de construire un aéroport : c'est la première fois dans l'histoire que l'on bâtit un tel spaceport, spécialement conçu pour le tourisme spatial » a-t-il expliqué à New Scientist.

Vertical ou horizontal ?

En effet, pour bien préparer le terrain du marché du tourisme spatial, il convient d'anticiper les besoins à venir. L'une des questions qui se pose est celle du type de décollage : sera-t-il horizontal, vertical, ou les deux à la fois ?

Virgin Galactic prévoit d'utiliser un vaisseau inspiré de Space Ship One pour envoyer ses passagers dans l'espace, et celui-ci sera associé à l'avion porteur White Knight. Pour l'instant, Homans se contente donc de développer l'aspect « horizontal », notamment par la construction d'une première piste de décollage longue de 3 kilomètres. Pour le reste, le secrétaire du Département développement économique attend de voir : « Nous avons pour principe de ne développer que ce que nos clients plébiscitent. Et nous n'avons pas constaté d'engouement particulier pour l'aspect vertical. »

En attendant l'inauguration du spaceport, un pas de tir temporaire a été érigé pour UP Aerospace, le premier client. Cet été, la fusée Spaceloft XL devrait faire un saut de puce dans l'espace. Sans oublier que, entre le 19 et le 26 octobre prochain, l'état accueillera la coupe X-Prize et verra défiler de nombreux rocket planes, ces vaisseaux hybrides à mi-chemin entre la fusée et l'avion à réaction. Ces événements inaugureront l'entrée du Nouveau-Mexique dans son ère spatiale...

Cela vous intéressera aussi