Sciences

Les Rencontres du Ciel et de l'Espace ont tenu leurs promesses

ActualitéClassé sous :Astronomie

Comme nous vous l'annoncions dans une précédente actualité, la Cité des Sciences accueillait les RCE du 8 au 10 novembre. Bilan de ce temps fort de l'astronomie en France.

Il y avait foule à ces Rencontres du Ciel et de l'Espace. Photo J-B Feldmann

Plus de 150 conférences et animations ont attiré des milliers de passionnés ou de simples curieux pendant ces trois jours. Il y en a eu pour tous les goûts : des présentations d'instruments, de la simple paire de jumelles au télescope géant à installer sous coupole, sans compter les multiples accessoires.

S'offrir une météorite pour Noël, pourquoi pas ? Photo J.-B. Feldmann

Signe des temps, le matériel dédié à l'astrophotographie tenait une place importante sur de nombreux stands et faisait l'objet de plusieurs conférences (prise de vue et traitement d'image).

En déambulant dans les allées, on pouvait admirer également de monstrueuses météorites de plusieurs kilos, s'extasier sur différentes expositions photographiques, se familiariser avec la spectroscopie stellaire ou tout simplement choisir un livre pour débuter en astronomie.

Le stand de l'observatoire de Paris. Photo J.-B. Feldmann

Si la technique était au coeur des discussions, les astronomes n'en oubliaient pas moins les soucis que leur cause la pollution lumineuse et les espoirs qu'ils mettent dans la loi que vient d'adopter le Parlement ; diverses tables rondes ont d'ailleurs eu lieu sur le thème de la protection du ciel nocturne et les avancées en cours en matière de gestion de l'éclairage collectif.

De nombreux astronomes professionnels ont participé à ces Rencontres et sont allés au devant du public, que ce soit en étant présents sur un stand (comme celui tenu par l'Observatoire de Paris), ou en animant des conférences . Mais les deux stars de ce long week-end ont été incontestablement les astrophysiciens Hubert Reeves et André Brahic.

André Brahic en pleine description du système de Saturne. Remarquez que, grâce à un temps d'exposition très faible, le photographe a pu obtenir une image nette de pratiquement l'intégralité du corps de l'insaisissable astronome. Vif-argent, il a en effet l'habitude, lors de ses conférences, d'arpenter la scène en tout sens et à grande vitesse. Photo J.-B. Feldmann

Le premier a convié son public à un voyage au cœur des trous noirs, alors que le second faisait salle comble pour présenter les dernières observations de la sonde Cassini autour de Saturne.

Pour terminer ces trois jours dédiés à l'Espace, une grande braderie de matériel astronomique a permis à un certain nombre de passionnés de repartir avec l'instrument ou l'accessoire de leur rêve : de quoi patienter en attendant 2009, l'Année Mondiale de l'Astronomie !

Cela vous intéressera aussi