Sciences

La queue gazeuse de Mercure vue par les sondes Stereo

ActualitéClassé sous :Astronomie , comète , mercure

À l'instar des comètes, la planète Mercure possède une queue de gaz dans la direction opposée au Soleil. Une étrange particularité déjà connue que viennent de photographier les sondes solaires Stereo.

La queue cométaire de Mercure apparaît sur les images de Stereo. Crédit : Nasa

Mercure, la planète la plus proche du Soleil, possède une mince couche atmosphérique appelée exosphère, découverte par la sonde Mariner 10 en 1974. Cette exosphère, principalement composée de sodium, est en perpétuel équilibre : pendant que les atomes sont chassés par le vent solaire, d'autres sont produits en étant arrachés de la surface par de micros impacts.

Les éléments emportés par le vent solaire forment ainsi une queue qu'il a été possible d'observer depuis la Terre et au cours des différents survols de la sonde Messenger. Les astronomes se sont rendu compte que la taille et la densité de cette queue se modifiaient selon le niveau de pression du rayonnement solaire qui dépend de la position de Mercure sur son orbite.

Trop lumineuse

Jusqu'à présent, on pensait que cette queue était principalement composée de sodium car c'est l'élément chimique le plus facilement détectable. Mais voilà que des observations menées par les sondes solaires Stereo viennent jeter le trouble. Selon les chercheurs qui ont étudié les images prises par les sondes jumelles, la queue est beaucoup plus lumineuse que ce que devrait produire une queue de sodium.

D'autres éléments issus de la radioactivité de la croûte de Mercure ont déjà été détectés dans son exosphère. Il faudra de nouvelles observations pour savoir s'ils contribuent ou non à l'éclat excessif de la queue gazeuse de Mercure.

Cela vous intéressera aussi