Sciences

A suivre : le ballet de Vénus et Mercure au crépuscule

ActualitéClassé sous :Astronomie , Vénus , mercure

Le début du mois d'avril offre l'occasion de découvrir dans le ciel du soir le déplacement des planètes Mercure et Vénus. A ne pas manquer !

Sur cette image prise en mai 2007, le petit point de Mercure en bas à droite (flèches) ne peut rivaliser avec l'éclat de Vénus, légèrement à gauche au-dessus de l'arbre. Crédit J-B Feldmann

Mercure est sans doute la voisine de la Terre que nous connaissons le moins. Planète tellurique la plus proche du Soleil, elle en fait le tour en seulement 87 jours, ce qui lui a valu de porter le nom du dieu romain du commerce, réputé pour la rapidité de ses déplacements. Seules deux sondes lui ont rendu visite, Mariner 10 dans les années 1975 et Messenger, en orbite depuis 2008 et qui a réalisé la cartographie complète de Mercure.

De son côté, Vénus est un peu mieux connue. Seconde planète tellurique à tourner autour de notre étoile, c'est l'astre le plus brillant dans le ciel après la Lune et le Soleil. Cet éclat est provoqué par la couche nuageuse permanente qui compose l'atmosphère de Vénus. La planète a reçu la visite d'une armada de sondes depuis trois décennies. La dernière en date, Venus Express, poursuit ses observations en orbite, utilisant son radar pour étudier l'histoire géologique de Vénus

Dans sa course, cette planète s'offre de temps en temps le luxe de passer entre nous et le Soleil. Le précédent transit de Vénus fut un évènement en 2004, le prochain est attendu en 2012 et Futura-Sciences ne manquera pas de vous faire vivre ce spectacle !

Le transit de Vénus devant le Soleil, temps fort de l'année 2004. Crédit Institut d'Optique de Saint-Etienne

Deux planètes qui jouent à cache-cache

Depuis la Terre, Mercure et Vénus sont difficilement observables. Trop proches du Soleil, elles ne sont visibles qu'à l'aube ou au crépuscule et souvent très près de l'horizon, noyées dans les turbulences atmosphériques. La première quinzaine de ce mois d'avril est l'occasion de les repérer dans le ciel du soir, sur l'horizon ouest, après le coucher du Soleil. Les deux astres seront très proches dans la soirée du 4 avril, mais leur ballet aura commencé dès le premier jour du mois.

Les 15 et 16 avril, un très fin croissant lunaire viendra compléter le tableau. Mercure atteindra sa plus grande distance angulaire par rapport au Soleil (on parle d'élongation) le 8 avril, puis replongera inexorablement vers les feux de notre étoile. Vous retrouverez tous les détails des configurations Vénus-Mercure-Lune dans les éphémérides de Futura-Sciences.

Si vous sortez chaque soir pendant les quinze jours qui viennent, vous serez étonnés de constater les changements de position de Mercure, sensibles d'un soir à l'autre. Pour immortaliser ce ballet planétaire, un appareil photo, si possible sur pied, permettra de faire de jolies compositions avec le paysage à l'horizon, pour peu que vous disposiez d'un mode réglages manuels permettant de varier les temps de pose. N'hésitez pas à venir poster vos images sur le forum d'astronomie !

Cela vous intéressera aussi