Sciences

Précision inégalée sur la distance d'une céphéide

ActualitéClassé sous :Astronomie , Céphéide , RS Puppis

Utilisées comme des étalons de l'Univers proche, les étoiles céphéides sont d'autant plus précieuses que l'on sait en mesurer précisément la distance. Un siècle après leur première utilisation, il reste encore des progrès à faire, une équipe d'astronomes a imaginé une nouvelle méthode : les échos de lumière.

Propagation de l'onde lumineuse à travers la nébuleuse entourant RS Puppis. Respectivement : 0, 13,1 jours, 19,1 jours, 20,1 jours, 22,0 jours et 27,0 jours. Crédit ESO

Les céphéides sont des étoiles variables pulsantes dont le rythme des pulsations est directement proportionnel à leur éclat intrinsèque. Elles ont inauguré, grâce à Henrietta Leavitt, le principe des chandelles standard, et sont utilisées depuis près d'un siècle dans l'estimation des distances extragalactiques. Alors que la méthode a été imaginée en 1912, des travaux sont toujours en cours pour en augmenter la précision. Les astronomes sont toujours en quête de céphéides proches et d'astuces pour en déterminer leur distance avec une meilleure précision.

Au moyen du télescope NTT de 3,60 m de l'Observatoire Européen Austral (ESO), installé à l'Observatoire de La Silla (Chili), les astronomes, dont une équipe de l'Observatoire de Paris, ont fait appel à une méthode originale. Ils ont suivi la progression de l'onde de lumière émise par RS Puppis, une céphéide d'une période de 41,4 jours, à travers les globules de poussière du nuage qui l'entoure.

Suivre l'écho de lumière s'éloignant de l'étoile

Connaissant la durée (en secondes) s'écoulant entre les pulsations de l'étoile et l'illumination des globules, il est facile d'en calculer la distance. Les astronomes ont ensuite observé la distance angulaire (observée dans notre ciel, donc) séparant ces globules de l'étoile. On peut alors, par simple triangulation, calculer la distance de la céphéide par rapport à la Terre.

Cette astucieuse méthode a permis de mesurer la distance de l'objet avec une précision inférieure à 1 %. Ces mesures « nous ont permis d'obtenir la mesure la plus précise d'une céphéide » se réjouit Pierre Kervella, auteur principal de l'étude.

L'observation des échos de lumière sur plusieurs zones de la nébuleuse a indiqué une distance de 6.500 années-lumière (un quart de la distance séparant le Soleil du centre de la galaxie, avec une incertitude de 90 années-lumière.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi