Cela vous intéressera aussi

Une céphéide est une étoile géanteétoile géante variable qui pulse selon un rythme très régulier. La première étoile de ce type à avoir été découverte est Delta Cephei, dans la constellationconstellation de Céphée, qui a donné son nom à toutes les variables similaires. C'est l'astronomeastronome amateur J. Goodricke qui en a découvert la variabilité en 1784.

Contrairement à bon nombre de variables dont la fluctuation lumineuse est produite par le ballet d'une étoile autour d'une autre, la pulsation des céphéides est le résultat d'un mouvementmouvement régulier de dilatationdilatation (provoqué par la pressionpression du gazgaz) et de contraction lié à la gravitégravité. Ces changements de taille s'accompagnent de variations de température, donc de luminositéluminosité.

Au début du XXe siècle, l'astronome américaine Henrietta LeavittHenrietta Leavitt découvre qu'il existe une relation entre la période des céphéides et leur luminosité : plus la période est grande, plus l'étoile est brillante. En observant la variabilité des céphéides, il devenait alors possible de déterminer leur luminosité absolue et donc leur distance. La découverte de cette relation période-luminosité allait permettre de mesurer la distance des galaxiesgalaxies jusqu'à 80 millions d'années-lumièreannées-lumière, seuil au-delà duquel les plus grands télescopestélescopes ne peuvent plus détecter d'étoile isolée dans une galaxie.

Plus d'un siècle après la découverte des céphéides, les astronomes continuent d'affiner l'étalonnage absolu de la relation période-luminosité en cherchant à déterminer avec toujours plus de précision la distance de quelques céphéides-étalons proches.