Sciences

L'Interféromètre VLT mesure la taille de la plus petite étoile proche de notre système solaire !

ActualitéClassé sous :Astronomie

-

Didier Queloz et Damien Ségransan de l'Observatoire de Genève, en collaboration avec des chercheurs de l'ESO/Chili et le Téléscope Canada-France-Hawaï (CFHT), ont réussi à analyser les premières observations réalisées par l'interféromètre du VTL au Chili grâce à un logiciel très performant développé par les chercheurs genevois. Pour la première fois, ils ont ainsi pu obtenir des mesures extrêmement précises de la taille d'une petite étoile : Proxima Centauri.

Les 4 télescopes du VLT

Jusqu'alors, ce type de recherches était rendu impossible par la faible luminosité de ces étoiles et par le manque d'instruments adéquats. Ainsi en combinant la puissance de deux télescopes VLT, situés à 104 mètres de distance l'un de l'autre, les astronomes ont pu acquérir des données précises sur ces étoiles jusqu'alors difficilement observables. Ils les ont ensuite analysées grâce à une nouvelle technique spécialement développée pour cette occasion par les astronomes genevois et qui repose sur un mécanisme mathématique repris de la mécanique des fluides.

Quatre petites étoiles ont ainsi été étudiées dans le cadre de ces premières observations dont Proxima Centauri. A une distance de quelque 4,2 années-lumière, Proxima Centauri est, à notre connaissance, l'étoile la plus proche du Soleil et la plus petite étoile du système triple Alpha Centauri. Elle est environ sept fois plus petite que le Soleil et sa température de surface moitié moins chaude. Des données qui expliquent une luminosité intrinsèque très faible :1/150 de celle de notre Soleil.

Ces premiers résultats confirment la théorie stellaire et indiquent que notre compréhension actuelle de la structure et de la composition des très petites étoiles est raisonnablement correcte. Proxima Centauri représente également un intérêt crucial pour les chercheurs. Outre sa petite taille et sa faible luminosité, elle fait partie des « étoiles Naine-M tardive » qui sont les plus nombreuses de notre Voie lactée.

Par ailleurs, elle se situe dans une zone frontière entre les étoiles comme le soleil, les naines brunes (étoiles qui n'ont pas assez de masse pour démarrer des réactions thermonucléaires) et les planètes. La mesure de sa dimension représente ainsi une contribution significative à l'étude de la physique dans cette région critique de transition.

Ce nouveau résultat scientifique est l'un des premiers obtenus avec l'Interféromètre VLT. Il constitue un succès considérable, d'autant plus qu'il a été obtenu pendant des essais réalisés avec l'instrument de VINCI, conçu pour vérifier la fonctionnalité du VLT. Les prochaines observations VLT prévues concerneront des objets encore plus petits, tels que les Naines Brunes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi