Sortie dans l'espace pour un cosmonaute russe de la Station spatiale au cours de laquelle sera lâché dans l'espace un microsatellite radio pour le compte de l'organisation Ariss. © Nasa

Sciences

Un microsatellite lancé... à la main

ActualitéClassé sous :Astronautique , microsatellite Kedr , satellite radio

-

Le microsatellite radio Arissat-1 a été « lancé » la semaine dernière par deux cosmonautes russes qui effectuaient une sortie dans l'espace depuis la Station spatiale internationale. Ce tout petit engin va diffuser des messages, à l'attention des radioamateurs, qu'ils pourront capter et écouter.

La semaine dernière, le 3 août, les cosmonautes russes Sergei Volkov et Alexander Samokutyae d'Expedition 28 sont sortis dans l'espace pour effectuer des tâches de maintenance, installer un système expérimental de communication laser et l'expérience Biorisk. Ils ont aussi récupéré une antenne servant aux rendez-vous avec la navette, antenne qui, bien sûr, ne sera plus utile. Ils ont également déployé manuellement le microsatellite radio Arissat-1.

Également appelé Kedr (cèdre, en russe) par Roscosmos, ce microsatellite d'une trentaine de kilogrammes aurait dû être lâché dans l'espace en février 2011 pour commémorer le cinquantième anniversaire du vol dans l’espace de Youri Gagarine en diffusant des messages enregistrés dans quinze langues, ce qu'il fera ces prochaines semaines.

Assemblage en Russie du microsatellite Arissat-1. © Ariss

De forme cubique, Arissat-1 est doté, entre autres, de six panneaux solaires, de quatre caméras pour photographier la Terre et d'un émetteur-récepteur. Sa durée de vie est de quelques mois et il embarque une expérience de mesure du vide spatial. Bien avant qu'il ait sa forme cubique, les éléments de ce satellite auraient dû être intégrés à un scaphandre russe Orlan usagé, dans une architecture complètement différente de celle d'un satellite. Baptisé alors SuitSat-2, ce projet a été abandonné en juillet 2009 avec la décision russe d'évacuer de l'ISS la combinaison à bord d'un cargo Progress. Ses concepteurs ont alors décidé de réaliser un véritable satellite, qu'ils baptiseront Arissat-1.

Les radioamateurs aiment l'ISS

Ariss (Amateur Radio on the International Space Station) est un organisme radioamateur en liaison avec la Nasa et l'Esa qui coordonne les échanges entre les radioamateurs du monde entier et les astronautes à bord de la Station spatiale. Initiée en 1996 par des radioamateurs répartis aux États-Unis, en Russie, au Japon, en Europe et au Canada, cette association participe à de nombreux programmes éducatifs mis sur pied par la Nasa, l'Esa ou Roscosmos. Il s'agit de la suite logique des contacts réussis par des radioamateurs avec des cosmonautes dans la précédente station Mir et avec des astronautes à bord de la navette spatiale.

À noter que le laboratoire scientifique européen Columbus porte deux petites antennes Ariss, installées sur le système de protection antimétéorites et antidébris MDPS (Meteorite and Debris Protection System). Elles se situent sur le nadir, c'est-à-dire sous le module, face à la Terre. Ces antennes, conçues et réalisées par des radioamateurs, ont été développées par l'institut de Télécommunications et d'acoustique de l'université de technologie de Wroclaw et fonctionnent dans plusieurs bandes radioamateurs, HF, VHF, UHF et L.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi