Sciences

En images : retour sur Terre du X-37B

ActualitéClassé sous :Astronautique , X-37B , X-37

-

Après une mission de 220 jours en orbite, le drone spatial de l'US Air Force a atterri tard dans la soirée de vendredi sur la base aérienne de Vandenberg. Les premières images rendues publiques montrent que son séjour dans l'espace et sa rentrée dans l'atmosphère se sont bien passés. Son éventuelle utilisation militaire reste floue.

Avec des dimensions réduites, moins de 9 mètres de long pour une envergure de 4,5 mètres, cet engin spatial sans pilote s’apparente à un drone doté de grandes capacités de manœuvres orbitales. Son long séjour dans l’espace, ses changements de trajectoires orbitales, voire d’inclinaison, sont les signes précurseurs d’un engin spatial à vocation militaire résolument offensive. © AF Space Command

Le drone du programme X-37B a atterri vendredi 3 décembre après 220 jours en orbite. Comme le souligne le lieutenant-colonel Troy Giese, directeur du programme X-37B, « la mission s'achève avec succès après que notre engin a accompli tous les objectifs qui lui étaient assignés ».

Atterrissage sans faute pour l'X-37B. Les quelques traces d’échauffement vues ici et là sur la carlingue de l’engin n’inquiètent en rien. © AF Space Command

Désignant ce drone spatial avant tout comme « un laboratoire orbital conçu pour tester de nouvelles technologies liées à la réutilisation et autres composants destinés aux satellites », Troy Giese a une nouvelle fois éludé la question de la réelle mission du drone et de son rôle futur dans l'arsenal des forces militaires américaines.

De futures missions militaires pour l'X-37B ?

Pourquoi les militaires s'engagent-ils dans un tel programme ? Il faut savoir que, jusqu'ici, pratiquement chaque vol de navette emportait des charges utiles militaires jamais mentionnées dans le manifeste des vols...

Un prochain lancement est d’ores et déjà prévu au printemps 2011. © AF Space Command

Or, avec la fin de l'ère des navettes spatiales, cette stratégie ne peut plus perdurer. La Nasa, en effet, doit désormais confier ses vols à Roskosmos pour envoyer ses astronautes vers la Station spatiale à bord de vaisseaux Soyuz et à des entreprises privées pour le fret (SpaceX, Thales Alenia Space). Les militaires américains, eux, ne peuvent pas se tourner vers le privé ou des puissances étrangères.

Avec sa soute suffisamment vaste pour transporter des charges utiles, les caractéristiques de l'X-37B sont en accord avec les besoins futurs des militaires...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi