Sciences

Falcon 1 : lancement du premier lanceur développé sous fonds privés - MAJ

ActualitéClassé sous :Astronautique , Falcon I , SpaceX

MAJ du 27 novembre - Le lancement est à nouveau reporté mais cette fois pour mi-décembre d'après SpaceX. Suite à un problème de circulation d'air sur un réservoir auxiliaire d'oxygène liquide dont un des clapets était mal réglé, trop d'hélium et d'oxygène liquide ont été perdus. Il faudra de une à deux semaines pour acheminer sur site ces deux éléments pour refaire le plein, ce qui explique ce report à décembre.

Le lanceur Falcon 1 allume son premier étage durant un test sur la base de Vandenberg de l'US Air Force en Californie.

Une anomalie mineure a également été détectée au niveau de l'ordinateur principal du moteur Merlin qui équipe le premier étage du lanceur. Cette anomalie est en cour d'investigation et doit être corrigée ces prochains jours.

MAJ du 26 novembre - Afin de faciliter les préparatifs du lancement d'un missile de défense pour le compte de l'Army Space and Missile Defense Command (SMDC), SpaceX a été contraint de reporter à demain (26.11.05 à 21H GMT) le vol de qualification de son lanceur Falcon 1.

25 novembre - C'est ce soir à 21H GMT que le lanceur Falcon 1 de la firme américaine SpaceX (Space Exploration Technologies Corporation) décollera depuis les îles Marshall.

Ce lancement aurait pu passer inaperçu mais il marque une nouvelle étape de la conquête de l'espace. Il s'agit ni plus ni moins du premier lanceur développé entièrement sous fonds privés, même si l'US Air Force a apporté son soutien.

Falcon 1 sera tiré depuis l'atoll de Kwajalein. Bien qu'il s'agisse d'un vol de démonstration et de validation, Falcon 1 transportera le milsat américain FalconSat-2. L'orbite visée est elliptique, de 400 km par 500 km.

FalconSat-2

Ce milsat de l'US Air Force et de la DARPA étudiera le plasma qui entoure la Terre, un phénomène qui peut affecter gravement les communications spatiales entre l'espace et la Terre. On pense aux satcoms militaires et civils mais également aux satellites de positionnement (GPS).

Falcon I

Développé sous fonds privés, ce lanceur d'une vingtaine de mètres se compose de deux étages et certains composants du premier étage sont réutilisables. Il vise l'orbite basse terrestre et sera capable de placer des charges utiles de quelque 570 kg.

Avec ce petit lanceur, la firme américaine souhaite s'octroyer des contrats gouvernementaux US (civils et militaires). A 6,7 millions de dollars le lancement, SpaceX se positionne sur le marché US comme le lanceur le moins onéreux, jusqu'à 80 % moins cher que la fusée Pegasus d'Orbital Sciences Corp.

SpaceX travaille également au développement de Falcon V, un lanceur plus puissant à trois étages qui utiliserait les deux étages de Falcon I. Ce lanceur serait capable de placer jusqu'à 2000 kg sur une orbite de transfert géostationnaire et 6000 kg sur une orbite basse de 200 kg.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi