Le technétium a été le premier élément créé artificiellement en 1937. © angellodeco, Fotolia

Sciences

Quel a été le premier élément créé artificiellement ?

Question/RéponseClassé sous :chimie , physique , Technétium

Lorsque Dmitri Mendeleïev a construit son tableau périodique des éléments, il a noté une lacune et prédit l'existence d'un élément qui viendrait prendre la place 43. Plusieurs dizaines d'années plus tard, le technétium a été le tout premier élément à être produit artificiellement.

En 1869, c'est le chimiste russe Dmitri Mendeleïev qui établit le premier, un tableau permettant de classer les éléments chimiques en fonction de leurs propriétés chimiques. Ce tableau périodique des éléments comporte alors quelques trous suggérant qu'il reste encore des éléments à découvrir. Parmi lesquels, celui que l'on nomme alors d'eka-manganèse parce qu'il est prédit qu'il viendra se placer dans la colonne du manganèse, juste en dessous de celui-ci.

Et cette place entre le molybdène et le ruthénium, celle correspondant au numéro atomique 43, est restée longtemps vacante. En 1877, un chimiste russe crut l'avoir enfin trouvé dans un alliage métallique. Un nouvel espoir jaillit en 1896 et un autre encore en 1908. Finalement, la découverte du fameux élément 43 a été attribuée à Carlo Perrier et Emilio Segrè, des chercheurs de l'université de Palerme (Italie).

La découverte du technétium par Emilio Segrè, en 1937, a montré que le tableau périodique pouvait s’enrichir d’éléments créés artificiellement. © Nobel fondation, Wikipedia, Domaine public

Du technétium produit dans un cyclotron

C'est une géniale intuition qui est à l'origine de la découverte. Ayant appris, en 1937, que des plaques de molybdène avaient été utilisées dans un cyclotron du côté du laboratoire national Lawrence-Berkeley (États-Unis), il a imaginé que ces plaques irradiées pouvaient contenir des traces de cet eka-manganèse tant recherché. Une analyse chimique a confirmé l'hypothèse. Et l'eka-manganèse est devenu ainsi le premier élément chimique créé artificiellement. Ce qui lui a valu, dix ans plus tard, le nom de technétium qui en grec, signifie justement « artificiel ».

Si le technétium - un métal de transition de couleur grise, très rare dans la nature - a aussi longtemps échappé aux chercheurs, c'est finalement parce qu'il ne possède pas d'isotope stable. Il reste l'élément le plus léger dont la découverte est passée par une production artificielle. Et il a ouvert la voie à la recherche d'éléments plus lourds que l'uranium, ceux que l'on connaît aujourd'hui sous le nom d'éléments transuraniens. Le dernier découvert en date porte le numéro atomique 118 et a été baptisé oganesson.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Quel est l'élément le plus abondant dans l'univers ?  Les étoiles, les planètes, les galaxies où encore les humains sont faits de différents atomes. Mais lequel est le plus abondant dans l’univers ? C’est à cette question que tente de répondre la chaîne Discovery Science durant cette courte vidéo.