Sciences

Technétium

DéfinitionClassé sous :chimie , tableau périodique des éléments , Technétium
Le technétium est semblable au platine. Il est notamment utilisé en imagerie nucléaire. © Institute for Transuranium Elements, Wikimedia Commons, Fair use

Avec le numéro atomique 43, le technétium est l'élément le plus léger à ne pas posséder d'isotope stable.

Généralités

  • Symbole : Tc
  • Numéro atomique : 43
  • Électrons par niveau d'énergie : 2, 8, 13, 2
  • Masse atomique : 98 u
  • Isotopes les plus stables : 97Tc avec une demi-vie de 2,6 millions d'années, 98Tc avec une demi-vie de 4,2 millions d'années, 99Tc avec une demi-vie de 211.100 années
  • Série : métaux de transition
  • Groupe, période, bloc : 7, 5, d
  • Densité : 11,5
  • Point de fusion : 2.157 °C
  • Point d'ébullition : 4.265 °C

Historique du technétium

La découverte du technétium est attribuée à Emilio Segrè et Carlo Perrier en 1937, l'expérience de Noddack en 1925 n'ayant pas pu être reproduite.

Propriétés du technétium

D'apparence semblable au platine, le technétium est un métal gris argenté, sous forme de poudre. Sous forme métallique, il se ternit progressivement s'il est exposé à l'humidité. Cet élément est légèrement paramagnétique et il a la plus grande profondeur de pénétration magnétique après le niobium.

Utilisation du technétium

Le technétium 99m est un isotope d'intérêt en imagerie nucléaire : il est assez radioactif pour permettre le suivi de processus biologiques mais limite la dose de radiations reçues par le patient. Dans l'industrie et en chimie il est utilisé comme émetteur de particules β. Il peut aussi servir de catalyseur. De plus, l'acier plongé dans une solution d'ions pertechnétate semble protégé de la corrosion, pour des raisons mal connues.

Y a-t-il du technétium dans la nature ?

Du fait de la faible demi-vie des isotopes du technétium, la seule possibilité de présence sur Terre de cet élément provient de la désintégration d'éléments plus lourds. Des traces de technétium ont été trouvées dans l'uraninite et attribuées à la fission d'uranium 238.

Cela vous intéressera aussi