Sciences

Curiosity a testé avec succès ses roues

ActualitéClassé sous :Astronautique , Curiosity , planète rouge

-

Malgré l'endommagement d'un capteur, tous les voyants sont au vert pour Curiosity. Après s'être assurée du bon fonctionnement des dix instruments, la Nasa teste actuellement les roues de l'engin en préparation de son départ pour Glenelg, son premier objectif, vraisemblablement en début de semaine prochaine.

Les six roues de Curiosity ne sont pas de trop pour transporter et déplacer les plus de 1.000 kg du rover ! © Nasa/JPL-Caltech

Avant d'autoriser le rover Curiosity à gambader dans le cratère Gale, l'équipe de la mission a une longue liste de vérification, ou check-list, à effectuer. La Nasa donnera ensuite le feu vert à sa mise en route. Depuis qu'il s'est posé sur Mars, les dix instruments et les systèmes vitaux du rover ont été passés en revue. Seule petite déception, l'un des deux capteurs destinés à mesurer la vitesse du vent est hors service et ne peut pas être réparé.

Actuellement, la Nasa teste les roues du rover, au nombre de six, dont quatre peuvent pivoter. Curiosity est en mesure de franchir des obstacles de 65 cm et de gravir des pentes de 45°. Bien que le cahier des charges exige que le rover puisse rouler 20 km pendant sa mission d'une année martienne (687 jours terrestres), la Nasa n'exclut pas qu'il fasse mieux.

Comme le montre cette image, les roues du rover Curiosity, les plus grandes, n’ont rien à voir avec celles de ses prédécesseurs Sojourner (la plus petite) et de la mission Mer (Spirit et Opportunity). © Nasa

Derniers tests pour Curiosity avant son départ pour Glenelg

Après avoir fait pivoter et tourner ses roues pendant la journée de mercredi, Curiosity devrait effectuer un premier essai de déplacement. Comme l'explique Mike Watkins, un des responsables de la mission MSL au JPL, le rover « va avancer d'environ 3 m, tourner, puis revenir à sa position initiale ». Cet essai devrait durer moins de 30 minutes et s'il est réussi, Curiosity devrait s'élancer en début de semaine prochaine.

Sa première destination est Glenelg. Bien qu'en direction opposée au mont Sharp, véritable objectif de la mission, elle présente l'immense intérêt d'être un carrefour naturel entre trois types de terrains géologiques, et se situe entre 400 et 500 m de Curiosity. Dans un premier temps, cette belle mécanique va effectuer une sorte de rodage et ne se déplacera que d'une dizaine de mètres par jour avant d'atteindre sa vitesse de croisière d'une centaine de mètres par jour.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi