Sciences

Curiosity commence un long voyage… de 400 m

ActualitéClassé sous :Astronautique , Curiosity , MSL

Le rover Curiosity vient de partir pour un trajet de 400 m, qui lui prendra quelques semaines, le menant à Glenelg, un site qui intéresse les géologues de la Planète rouge.

Une image des roues de Curiosity prise le 28 août par la caméra de navigation (Navcam), filmant en noir et blanc. © Nasa/JPL-Caltech

Le voyage martien du rover Curiosity ne débute pas dans la précipitation. Après avoir testé ses roues le 23 août par un déplacement de 3 m, l'engin de 900 kg s'est lancé mardi dernier dans une escapade de 16 m. Cette fois, c'est du sérieux. Curiosity part pour un long voyage de 400 m, vers l'est. Au terme de ce périple, le robot utilisera pour la première fois sa petite foreuse, qu'il tient au bout de son bras. L'endroit exact où s'arrêtera le rover n'est pas encore déterminé et sera donc choisi en cours de route.

Cette étape se trouve sur le chemin du site baptisé Glenelg, le nom d'une formation rocheuse près de Yellowknife, au Canada. Les Écossais ne manquent pas de rappeler que le terme vient d'une expression gaélique, gleann eilg (la vallée de la chasse) en usage dans les highlands il y a fort longtemps mais le mot est surtout un palindrome : une fois le travail terminé à Glenelg, Curiosity repartira en sens inverse. Le mont Sharp, but principal de la mission MSL (Mars Science Laboratory), est en effet situé dans la direction opposée.

Une vue arrière prise le 28 août par la caméra Hazcam, aux prises de vue en noir et blanc et équipée d'un objectif grand angle. Curiosity vient de réaliser sa première grande traversée de 16 m... © Nasa/JPL-Caltech

Curiosity est sur Twitter

Curiosity devrait trouver à Glenelg une zone géologiquement intéressante, où voisinent trois types de terrains. De quoi bien utiliser la foreuse, la pelleteuse et les instruments d'analyse d'échantillons prélevés sur le sol. Le rover à l'allure tranquille n'atteindra cette région que dans quelques semaines et, durant le voyage, effectuera un arrêt d'une journée. C'est là que le bras et les instruments dits « de contact », pelleteuse et foreuse, pourront être essayés. Un  autre, plus long, est prévu « la semaine prochaine », a indiqué John Grotzinger, responsable de la mission.

Pour suivre les aventures du rover, on peut s'abonner au fil Twitter de Curiosity, ou tout aussi simplement, revenir régulièrement sur Futura-Sciences...

Cela vous intéressera aussi