La myodésopsie, une sensation de plus en plus marquée avec l'âge... © Krakenimages.com, Adobe Stock
Santé

Myodésopsie : quels sont ses symptômes ?

Question/RéponseClassé sous :Ophtalmologie , myodésopsie , mouches volantes
 

Ils se repèrent sur des fonds clairs ou unis, comme un ciel bleu, ces petits corps flottants dans le regard sont le symptôme bénin et sans gravité de la myodésopsie. Ce trouble oculaire est typiquement lié à l'âge et procure parfois une sensation gênante. Dans le champ visuel, de petites particules plus ou moins opaques flottent dans la substance gélatineuse constituant le corps vitré. Entraînées par le mouvement de l'œil, elles bougent simultanément avec le regard. 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Kezako : peut-on vraiment faire confiance à nos yeux ?  L’œil humain peut différencier près de huit millions de nuances de couleurs. Pourtant, cet organe si avancé ne donne que peu d’informations à notre cortex pour créer une image. Alors que se passe-t-il exactement lorsque nous voyons ? Unisciel et l’université de Lille 1 nous expliquent, avec le programme Kézako, le fonctionnement de ce surprenant organe. 

La myodésopsie - autrement appelée mouches volantes ou corps flottants - correspond à cette désagréable sensation de filaments, taches ou points, qui se déplacent devant les yeux, dans le champ visuel. Si elles peuvent provoquer l'inquiétude, ces mouches sont le plus souvent sans gravité.

La myodésopsie est un trouble oculaire bénin, caractérisé par des « mouches volantes » présentes dans le champ visuel et qui se déplacent de façon concomitante avec le mouvement des yeux. © Wikimedia Commons, Domaine public

Les caractéristiques de la myodésopsie 

Les myodésopsies sont relativement courantes, notamment chez les myopes. Dans la grande majorité des cas, elles sont davantage une source d'inconfort que de trouble réel. Elles sont caractérisées par la condensation du vitré, cette substance visqueuse et transparente située entre le cristallin et la rétine de l'œil. Elle représente tout de même, les 4/5 de l'œil. Ce phénomène est de plus en plus marqué avec l'âge.

Si ces corps flottants se « diluent » bien souvent d'eux-mêmes, il peut arriver - rarement - qu'ils annoncent un décollement postérieur du vitré pouvant conduire à un décollement rétinien. À la moindre inquiétude donc, interrogez un ophtalmologiste.

Source : interview du Dr Jean-Luc Seegmuller, ophtalmologiste à Strasbourg, 30 août 2011

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !