Cela vous intéressera aussi

En France, pratiquement une personne sur dix souffre de myopiemyopie. Depuis plus de vingt ans, les progrès de la chirurgie réfractive ont accompagné une véritable révolution. Entre 150.000 et 200.000 interventions ont lieu chaque année en France.

Qu'est-ce que la myopie ?

Un œilœil myope, c'est un œil... trop long. L'image s'y forme en avant de la rétinerétine, de sorte que la vision est floue. Tout l'intérêt des techniques chirurgicales consiste donc à « aplatir » l'œil en intervenant sur la cornée. Objectif : faire en sorte que l'image se projette bien sur la rétine.

Chirurgie de la myopie : implants oculaires et laser

Jean-Louis Arné est chef de service au CHU Purpan de Toulouse. Comme il l'a expliqué, les chirurgiens opèrent selon deux voies différentes. « Soit un amincissement de la cornée au laserlaser. Sans hospitalisation et sous anesthésieanesthésie locale. Mais en cas de troubles visuels plus graves, nous pouvons aussi recourir à des implants oculairesoculaires. Une technique plus invasive et qui nécessite une anesthésie générale. »

Les implantsimplants oculaires ? Ce sont des lentilleslentilles que l'on insère soit dans la chambre antérieure (entre la cornée et l'irisiris), soit dans la chambre postérieure (entre l'iris et le cristallin) de l'œil. Il s'en implante chez près de 800 malades chaque année, en France. Une chirurgiechirurgie coûteuse dont l'Assurance-maladie ne veut pas entendre parler. La bonne nouvelle, c'est que les mutuelles acceptent de la prendre en charge à hauteur de la moitié des frais.