Santé

Épilepsie et chirurgie : mieux vaut tôt que tard

ActualitéClassé sous :vie , épilepsies

La chirurgie du cerveau comme traitement de l'épilepsie est employée depuis plusieurs années, notamment dans le cas de l'épilepsie du lobe temporal.

IMAGE EN MICROSCOPIE ELECTRONIQUE DES SYNAPSES MOUSSUES DANS LA REGION CA3 DE L'HIPPOCAMPE DE RATS EPILEPTIQUES, (GROSSISSEMENT = 1 MICRON). Crédits : INSERM

En retirant les foyers épileptogènes, elle permet pour une proportion importante des opérés de supprimer les crises.
Mais cette intervention est souvent présentée comme la dernière option et il n'est pas rare que les patients la retardent au maximum.

Actuellement, une étude de 30 millions de dollars est conduite à travers 19 centres médicaux américains, sous la houlette du National Institute of Neurological Disorders and Stroke.
Le but de cet essai dénommé ERSET (pour Early Randomized Surgical Epilepsy Trial) est d'évaluer l'efficacité d'un recours chirurgical à un stade précoce de la maladie par rapport à un traitement médicamenteux.

Les patients épileptiques désignés pour être opérés subiront une ablation partielle du lobe temporal mésial. Certains médecins pensent que cette procédure, réalisée tôt, pourrait faire gagner de nombreuses années de meilleure qualité de vie aux malades.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi