Santé

Mieux prédire les crises d’épilepsie avec un modèle informatique

ActualitéClassé sous :médecine , epilepsie , crise d'épilepsie

Si l'on est encore loin de pouvoir prédire toutes les crises épileptiques, des chercheurs américains proposent un nouveau système informatisé capable de prédire avec 70 % d'efficacité les crises à venir dans la demi-heure qui suit. Avec une précision qui augmente dans le temps.

Des chercheurs américains cherchent à établir des profils individuels de l'activité électrique du cerveau afin de déceler à l'avance les crises d'épilepsie, une maladie qui touche entre 0,5 et 1 % de la population mondiale. © Spooky Pooka, Wellcome Images, cc by nc nd 2.0

Elle n'a rien de rare ni d'anodin. L'épilepsie constitue le deuxième trouble neurologique le plus fréquent dans le monde, derrière la migraine. Les crises se déclenchent lorsqu'un ou plusieurs groupes de neurones présentent une activité anormale qui engendre divers symptômes, comme des convulsions, durant un laps de temps pouvant s'étaler de quelques secondes à quelques minutes. Parfois mortelles, les convulsions sont surtout dangereuses lorsqu'elles se produisent dans une situation où le sujet doit rester maître de ses capacités, lors de la conduite automobile ou dans l'eau, par exemple.

Malheureusement, il est difficile de prédire les crises, et le patient se fait parfois surprendre. Les scientifiques tentent bien de mettre au point des techniques pour déceler des signaux annonciateurs, et recourent même à des chiens entraînés. Mais la variété des sujets épileptiques est telle que l'efficacité de ces méthodes reste relative.

Shouyi Wang, chercheur à l'université du Texas, à Arlington (États-Unis) veut prendre le problème à l'envers. Alors que l'on a une idée assez précise de ce qui se passe chez l'ensemble des individus, lui préfère s'intéresser aux caractéristiques de chacun, pour optimiser les outils. Épaulé par deux collègues, il a conçu un modèle informatique visant à prédire des crises à partir de données personnalisées, comme décrit dans la revue IEEE Transactions on Knowledge and Data Engineering (IEEE-TKDE).

Ce travail sur l’épilepsie recourt à l'électroencéphalographie, une technique pour le moins peu discrète. Les chercheurs vont tenter d'améliorer la conception de leur système de manière à ce qu'il soit plus ergonomique. © Petter Kallioinen, Wikipédia, cc by sa 3.0

Profil électroencéphalographique personnalisé pour étudier l’épilepsie

L'idée des chercheurs est de construire un profil électroencéphalographique de chaque patient, à partir d'électrodes placées sur la tête qui enregistrent l'activité électrique du cerveau. Les données sont alors envoyées à un ordinateur, qui va déterminer les risques.

Le système a été pour l'heure testé uniquement sur dix patients. Mais les premiers résultats sont prometteurs : l'efficacité de la méthode avoisine les 70 % lorsqu'il s'agit de prévenir une crise dans la demi-heure qui suit. Et à force d'accumuler les données, le système devrait même gagner en précision.

Des études complémentaires et sur un plus large échantillon doivent nécessairement être menées. Pour l'heure, les chercheurs travaillent sur l'amélioration de la méthode, notamment en tentant de concevoir un dispositif moins invasif. En espérant que leurs efforts aideront des patients épileptiques à se préserver lors de situations potentiellement dangereuses.

Cela vous intéressera aussi