À la montagne, portez toujours des lunettes de soleil, même par temps voilé, pour éviter les effets néfastes des ultraviolets sur vos yeux. © Phovoir

Santé

Comment la réverbération peut-elle « abîmer » l’œil ?

Question/RéponseClassé sous :médecine , oeil , réverbération
 

La neige réfléchit 40 % à 90 % du rayonnement ultraviolet (UV), l'eau 10 % à 30 % et le sable 5 % à 25 %. Au-delà de la sensation extrêmement désagréable provoquée par la réverbération, quels en sont réellement les dangers pour l'œil ?

Nos yeux souffrent de la réverbération. À la montagne par exemple, si vous n'êtes pas bien protégés avec des lunettes de soleil de qualité (norme CE), vous vous exposez à ce que les spécialistes appellent l'ophtalmie des neiges, qui atteint la cornée. Au niveau de symptômes, vos yeux seront rouges, larmoyants, douloureux, et vous ne pourrez supporter la lumière, avec une sensation de sable dans l'œil. En ville, attention aux façades blanches, aux immeubles « miroirs » qui réfléchissent les UV. En bord de mer, les risques sont similaires à ceux en altitude.

À mesure que les UV pénètrent dans l'œil, tous les tissus sont susceptibles d'être atteints. La cornée peut, une ou deux heures après une exposition au soleil sans protection, être victime d'ulcérations (kératites). Le cristallin peut également être lésé par les UV, avec pour conséquence une apparition précoce de la cataracte. À la moindre question, interrogez votre médecin ou un ophtalmologiste.

Source : ASNAV, site consulté le 30 janvier 2014

Cela vous intéressera aussi