Peut-on être contaminé en faisant ses courses ? © Egor Vidinev, Adobe Stock
Santé

Confinement et coronavirus : comment éviter de se contaminer en faisant les courses ?

Question/RéponseClassé sous :Coronavirus , faire les courses , contamination

Les mesures de confinement nous autorisent encore à faire de courses alimentaires et des achats de première nécessité. Mais certains craignent de se faire contaminer par le coronavirus à cette occasion. Emballages, fruits et légumes, monnaie... Quels sont les risques réels ? Nos conseils pour faire ses courses en toute sécurité.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Tirons le meilleur du confinement  « Restez chez vous ! » C’est le mot d’ordre lancé par les autorités pour lutter contre la propagation du coronavirus responsable de la pandémie de Covid-19. Et nous sommes désormais des millions à vivre une situation inédite, celle du confinement. Pour nous en sortir au mieux, peut-être faut-il la vivre comme une expérience humaine de plus. 

Faire ses courses et l'une des rares sorties autorisées en période de confinement. Pour autant, il est conseillé de limiter les contacts au maximum. Voici quelques conseils de base.

  • Afin de ne pas multiplier les sorties, préparez une liste et faites des achats groupés pour plusieurs jours (pas la peine non plus de dévaliser le rayon et d'acheter des dizaines de paquets de pâtes).
  • Faites vos courses seul, avec un seul chariot par personne.
  • Privilégiez les jours et horaires de moindre affluence (mardi, jeudi, en milieu d'après-midi).
  • Respectez la distance de sécurité d'un mètre à l'entrée, dans les rayons et à la caisse (pas de psychose non plus : vous n'allez pas être contaminé en frôlant le manteau d'un client).
  • Emportez vos propres cabas et sachets (notamment pour les produits en vrac).
  • Inutile de porter des gants qui risquent au contraire de vous contaminer si vous portez vos mains à la bouche.
  • Passez-vous bien les mains au gel hydroalcoolique lorsque vous rejoignez votre véhicule ou votre domicile.

Les pièces et billets peuvent-il me contaminer ?

Comme n'importe quel objet, les pièces et billets sont susceptibles d'avoir été contaminées avec des gouttelettes infectées. Passant de main de main, les espèces sont particulièrement exposées. En Chine, les autorités ont détruit des billets issus de zones contaminées et désinfectent la monnaie aux rayons ultraviolets. En réalité, le risque est très faible : « Il n'existe aucune preuve que des virus, tels que le coronavirus, aient été propagés par les billets », assure la Banque de France. Pour faciliter le travail des caissières et assurer leur sécurité, les enseignes conseillent toutefois de privilégier la carte bancaire, si possible sans contact, lorsque les achats ne dépassent pas 30 euros.

Attendez quelques heures avant de ranger vos courses et ôtez les emballages en carton. © dusk, Adobe Stock

Coronavirus : peut-on se contaminer avec les emballages ?

Le coronavirus survit jusqu’à neuf jours sur des surfaces inanimées telles que le carton, le plastique ou le métal, selon une méta-étude allemande. Une durée d'autant plus longue lorsque la température est basse et en présence d'humidité, comme dans un réfrigérateur. Néanmoins, le risque infectieux diminue drastiquement après quelques heures, rassure d'autres études. Dans l'idéal, il est donc conseillé d'entreposer ses courses quelques heures par terre sans les toucher avant de les ranger et de retirer les emballages en carton.

Coronavirus : peut-on se contaminer avec les fruits et légumes en vrac ?

Manipulés par de nombreuses personnes, les fruits et légumes peuvent en effet contenir le virus pendant plusieurs heures. Néanmoins, « il n'existe actuellement aucune preuve que les aliments constituent une source ou une voie de transmission probable du virus », indique le site de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (le coronavirus se transmet essentiellement par voie respiratoire). En revanche, une personne infectée peut contaminer les aliments en les exposant à des gouttelettes infectieuses lors de toux et d'éternuements. Il est donc conseillé de bien laver les fruits et légumes et surtout pas avec de l'eau de Javel comme on peut parfois le lire car cela peut conduire à une grave intoxication. En cas de doute, sachez que le virus est détruit à la cuisson à une température supérieure à 63 °C.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !