Les taches de naissance sont généralement bénignes. © Arizanko, Fotolia

Santé

Taches de naissance : faut-il s'inquiéter ?

Question/RéponseClassé sous :Bébé , naissance , enfant
 

Aigrette, fraise, tache bleue des Mongols ou encore de vin... Quel que soit leur nom, toutes appartiennent à ce que les spécialistes appellent des taches de naissance. Bien souvent, elles inquiètent les parents mais la plupart disparaissent au bout d'un ou deux ans.

Découvrir son bébé avec une tache de naissance contrarie bien souvent les parents. Ces taches de naissance qui suscitent beaucoup d'interrogations sont pourtant assez courantes et généralement inoffensives même si elles peuvent provoquer des inquiétudes en lien avec leurs causes et leurs évolutions.

Les taches sont souvent sans gravité et s’estompent avec le temps. © PalookBook, Fotolia

Les caractéristiques de ces différentes taches

Les taches pigmentaires se développent quand les cellules qui colorient la peau se regroupent et créent des « grains de café ». Les taches vasculaires sont, elles, le résultat d'une prolifération de vaisseaux sanguins sous la peau. Elles peuvent varier en taille, en couleur et en forme :

  • l'aigrette peut toucher la racine du nez, la paupière voire le front. Sa couleur rose saumonée s'explique par la dilatation des vaisseaux sanguins. Elle disparaît généralement au cours de la première année ;
  • les taches de vin constituent un réseau sanguin en relief sur la surface de la peau. Il s'agit en réalité d'angiomes soit plans, soit caverneux. Ils peuvent s'élargir au fil des mois et se situer sur toutes les parties du corps. Ces taches sont liées à une trop grande dilatation des vaisseaux capillaires. Elles ne nécessitent aucun traitement et s'estompent vers l'âge de 6-7 ans. Dans certains cas toutefois, elles peuvent persister et devenir esthétiquement gênantes, notamment quand elles se situent sur le visage. Il sera alors utile de les ôter grâce à une intervention au laser. Enfin certains angiomes caverneux nécessitent obligatoirement une intervention chirurgicale ;
  • la fraise ou l'angiome tubéreux est une tache rouge en relief. Elle apparaît dans les jours qui suivent la naissance, se développe ensuite pendant les premiers mois puis diminue, s'éclaircit et disparaît vers quatre ans ;
  • la tache bleue des Mongols ne se retrouve que chez les bébés à la peau mate et foncée. Elle se situe toujours en bas du dos et correspond à un excès de cellules pigmentaires. Là encore, elle va disparaître dans les deux premières années de la vie ;
  • les taches café au lait se distinguent par leur couleur sépia et leurs formes planes. De nombreux enfants en présentent sur le tronc ou à la racine des membres. Elles sont le résultat d'un surplus de mélanine et sont sans gravité. Attention toutefois, au-delà de six, et si leur surface excède les deux centimètres, elles peuvent être le signe de la maladie de Recklinghausen, une affection génétique souvent associée à des maladies osseuses.

Source : Élever son enfant du Pr Marcel Rufo et Christine Schilte, Hachette Famille.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi