Santé

L'après fausse-couche : nouvelle grossesse, risque de dépression...

Dossier - La fausse-couche
DossierClassé sous :médecine , fausse-couche , avortement spontané

-

On estime le nombre de fausses-couches par an à 20.000 en France. Quels sont les signes d'une fausse-couche ? Quelles en sont les causes, et quels traitements existent ? Comment gérer l'après fausse-couche ?

  
DossiersLa fausse-couche
 

Après une fausse-couche, d'autres questions se posent généralement : a-t-on plus de risque de faire une dépression ? Doit-on attendre avant de retenter une nouvelle grossesse ? A-t-on moins de chances de tomber enceinte après une fausse-couche ?

Malgré les idées reçues, il vaut mieux ne pas attendre après une fausse-couche pour tenter une nouvelle grossesse. © Rocketclips, Inc. Shutterstock

Nouvelle grossesse après une fausse-couche

Après une fausse-couche, une femme devrait essayer de tomber à nouveau enceinte dans un délai inférieur à six mois. Elle aurait ainsi moins de risques de complications lors de sa seconde grossesse. 

Les femmes tombant enceintes dans un délai inférieur à six mois après leur fausse-couche présentent également moins de risques de grossesses extra-utérines que celles qui conçoivent entre six mois et un an après. Les risques d'accouchement par césarienne ou prématuré sont également réduits.

Fausse-couche et dépression

Le risque de dépression sévère est nettement augmenté dans les semaines qui suivent une fausse-couche, à hauteur de 250 % par rapport aux femmes n'en ayant pas subit. Par ailleurs, le risque de dépression est également majoré lorsqu'existent des antécédents dépressifs, et il est multiplié par cinq chez les femmes qui sont victimes d'une fausse-couche lors d'une première grossesse.